om Stoltman à gauche et Iron Biby à droite.

Qui est l’homme le plus fort du monde actuellement ?

Tom Stoltman et Cheikh Ahmed Al-Hassan Sanou. Ces deux noms ne vous disent probablement rien. Pourtant, ces 2 athlètes incroyables peuvent aujourd’hui prétendre au titre prestigieux d’homme le plus fort du monde. Une reconnaissance acquise grâce à leurs récents exploits dans des championnats internationaux de sport de force, une discipline bien différente du bodybuilding.

Tour d’horizon des principaux sports de force

Avant de nous intéresser aux sportifs considérés comme les hommes les plus forts de la planète, partons à la découverte des principales disciplines des sports de force.

L’haltérophilie

Discipline olympique, l’haltérophilie est un sport composé de 2 mouvements bien distincts : l’arraché et l’épaulé-jeté. Ils sont à réaliser avec une barre de musculation.

Un haltérophile effectue un arraché avec une barre de musculation.
L’arraché est un mouvement d’haltérophilie.

Les haltérophiles sont des sportifs complets, à la fois forts, agiles et souples.

Lors des derniers Jeux Olympiques de Tokyo en 2021, c’est Lasha Talakhadze qui s’est imposé dans la catégorie des plus de 109 kg. Pour être sacré champion olympique, le Géorgien a dû soulever 223 kg à l’arraché et 265 kg à l’épaulé-jeté, pour un total de 488 kg (record mondial et olympique).

Âgé de 28 ans seulement, Lasha Talakhadze avait déjà obtenu la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Rio en 2016.

Le powerlifting

Le powerlifting (ou force athlétique en français) est quant à lui composé de 3 exercices polyarticulaires bien connus des adeptes de la salle de sport : le squat, le développé couché (bench press) et le soulevé de terre (deadlift).

Un pratiquant de powerlifting fait du développé couché avec une barre de musculation.
Le développé couché est un exercice du powerlifting.

Comme pour l’haltérophilie, la force athlétique fonctionne selon des catégories de sexe, d’âge et de poids.

Lors des compétitions de powerlifting, chaque participant dispose de 3 essais pour soulever le poids le plus élevé possible.

Le strongman

Le strongman est un type de sport de force dérivé de l’haltérophilie et du powerlifting. Chaque athlète doit enchaîner différentes épreuves qui nécessitent force, puissance et endurance. Ce sont des qualités essentielles pour remporter le titre d’homme le plus fort du monde.

Les épreuves du strong sont particulièrement spectaculaires. Parmi les plus mythiques :

  • le truck pull, qui consiste à tracter un camion à la force du corps sur une distance donnée ;
  • l’atlas stones, qui vise à soulever d’énormes pierres en béton pour les placer sur des supports en hauteur ;
  • le log lift, qui voit les athlètes porter un tronc au-dessus de leur tête ;
  • le farmer walk (ou marche du fermier), dont le principe est de se déplacer sur une dizaine de mètres en portant de lourdes charges dans les mains ;
  • le soulevé de terre, identique au mouvement réalisé par les pratiquants de musculation ;
  • le tire flip, dont l’objectif est de retourner un gigantesque pneu de plusieurs centaines de kilogrammes.
Le strongman américain Brian Shaw porte un tronc au-dessus de sa tête.
L’Américain Brian Shaw lors d’une compétition de long lift.

The World’s Strongest Man (WSM) est la compétition la plus connue dans cette discipline.

Créée en 1977, elle se déroule chaque année et oppose 30 monstres physiques capables de soulever des centaines de kilos. C’est le Polonais Mariusz Pudzianowski qui est recordman du nombre de victoires dans cette épreuve, remportant le titre à 5 reprises entre 2002 et 2008. Autre légende du strong, l’Américain Brian Shaw a terminé vainqueur en 2011, 2013, 2015 et 2016.

C’est aussi dans cette compétition qu’a brillé la célèbre montagne (Gregor Clegane) de la série Game of Thrones, l’Islandais Hafthor Julius Björnsson. Du haut de ses 2,06 mètres pour 180 kilos, il fut désigné homme le plus fort du monde en 2018, après avoir remporté The World’s Strongest Man. Il remporta la même année une autre compétition de force, The Arnold Strongman Classic, créée par Arnold Schwarzenegger.

Hafthor Julius Björnsson fait un soulevé de terre lors d'une compétition de strongman.
La montagne de Game of Thrones, sacré homme le plus fort du monde en 2018.

Sports de force vs bodybuilding

Le grand public a très souvent tendance à confondre le powerlifting et le bodybuilding.

Si la confusion est tout à fait compréhensible, les sports de force et le culturisme sont deux disciplines à part entière, avec des objectifs bien différents.

Contrairement aux pratiquants de powerlifting, les bodybuilders se concentrent avant tout sur l’esthétique de leur corps. Leur but principal est de développer leurs muscles de manière harmonieuse, avec un taux de masse grasse extrêmement faible.

Pour les culturistes, le fait de soulever des poids lors des entraînements à la salle de sport n’est qu’un moyen pour atteindre cet objectif physique. D’ailleurs, le programme d’entraînement de ces athlètes est pensé pour favoriser l’hypertrophie et la prise de masse musculaire.

Par exemple, Mamdouh Elssbiay (Big Ramy), élu M. Olympia 2021, ne pourrait pas prétendre au titre d’homme le plus fort du monde, malgré sa musculature hors du commun. Son training n’est tout simplement pas fait pour ça. Il ne cherche pas à soulever le plus lourd possible, mais à optimiser sa croissance musculaire.

De leur côté, les powerlifters ont justement pour objectif de travailler avec les charges les plus élevées possibles. C’est là-dessus qu’ils seront ensuite jugés en compétition. Le workout d’un strongman est donc basé sur la force pure, avec peu de répétitions, mais beaucoup de poids.

Pour eux, l’apparence physique n’a finalement que peu d’importance. Ils n’ont pas besoin d’avoir des abdominaux bien dessinés pour remporter des titres. Bien évidemment, cela n’enlève rien à leurs capacités physiques hors du commun.

Vous souhaitez vous entraîner comme un sportif de haut niveau pour prendre de la masse musculaire ou gagner en force ?

Les hommes les plus forts du monde en 2022

Mais alors, qui est l’homme le plus fort de la Terre en ce moment ? Compte tenu de leurs dernières performances, ils sont 2 à pouvoir convoiter cette distinction.

Tom Stoltman, l’homme le plus fort de la planète

Tom Stoltman est le dernier vainqueur de The World’s Strongest Man.

Ce strongman britannique à l’histoire inspirante a remporté le concours en juin 2021, à Sacramento (Californie). Il avait échoué à la deuxième place l’année précédente, derrière l’athlète ukrainien Oleksii Novikov.

3 athlètes sur le podium de la compétition The World's Strongest Man.
Tom Stoltman, l’homme le plus fort du monde, sur la plus haute marche du podium du World’s Strongest Man.

Né en Écosse en 1994, Tom Stoltman a commencé les sports de force sous l’impulsion de son frère aîné Luka, lui aussi strongman. La particularité de cet incroyable champion est qu’il est né autiste. Ce trouble neuro-développemental, officiellement reconnu comme un handicap, peut entraîner des difficultés dans la gestion des relations sociales et des comportements répétitifs ou compulsifs.

Au fil du temps, Tom Stoltman a appris à vivre avec son autisme. Il puise dans son activité physique une routine qui l’aide à surmonter ses troubles du quotidien.

Pour réaliser de telles performances, ce colosse de 2,04 mètres et 175 kilos suit évidemment un entraînement rigoureux et un régime alimentaire sur-mesure. Avant les compétitions, il peut consommer jusqu’à 12 000 calories quotidiennes ! Son surnom, l’albatros, lui a été donné en référence à ses bras monstrueux.

En termes de performances, Tom Stoltman a notamment battu le record du monde en atlas stones à plusieurs reprises. En 2021, il déplaça une pierre de 286 kg, exploit pour l’heure inégalé.

Pour vous donner une idée de ce dont est capable cet athlète, l’Écossais est parvenu à soulever 420 kilos au deadlift et 345 kilos au squat lors de ses entraînements.

Iron Biby, détenteur du record du monde de log lift

Iron Biby est une autre force de la nature.

Cheikh Ahmed Al-Hassan Sanou, mieux connu sous le nom d’Iron Biby, est né en 1992 Burkina Faso.

Et s’il peut aussi être considéré comme l’homme le plus fort du monde, c’est parce qu’il a battu le record mondial de loglift en 2021 à Glasgow (Écosse).

Détenteur de multiples records du monde Guinness, l’athlète burkinabé est parvenu à soulever une bûche de 229 kilos à bouts de bras, au-dessus de sa tête. C’est 1 kilo de plus que ce qu’avait réussi à faire le Lituanien Zydrunas Savickas, en 2015, lors de la Arnold Classic.

Après la compétition, Iron Biby a été accueilli en héros à son retour au Burkina Faso. Ambitieux, ce grand gaillard de 1,90 mètre pour 180 kilos (et 63 centimètres de tour de bras !) ambitionne déjà de battre son propre record personnel dans les prochains mois.

Conclusion

À l’heure actuelle, difficile de départager Tom Stoltman et Iron Biby pour le titre d’homme le plus fort du monde. Les 2 athlètes ont récemment réalisé des performances tout simplement exceptionnelles. Bien loin du bodybuilding, le sport de force n’en reste pas moins une discipline sportive passionnante.

Partager sur :

Sur le meme sujet que : Qui est l’homme le plus fort du monde actuellement ?

Un Commentaire

  1. Bonjour Julien,
    L’homme le plus fort pour moi ? C’est ……………. TOI bien sûr !!
    Tu sais tout faire :
    – des vidéos à en perdre notre souffle, tellement avec toi on se surpasse à te copier pour s’améliorer,
    – des exos au top de la parfaite exécution,
    – des séances adaptées à toutes et tous selon l’âge, la morphologie, le métabolisme,
    – des repas nutritifs aux “p’tits oignons”, adaptés à chaque programme selon le but à atteindre,
    – de la bonne humeur, toujours sourire, encouragements,
    – nous donne de la Gniak pour devenir meilleur pour se sentir bien dans son corps et sa peau..
    – sans oublier le feuilleton de ton parcours, de ta vie perso entre Miami et Montpellier,
    – et l’épisode du début jusqu’à nos jours de la …………. TYTAX !!
    – je n’oublie pas ta “traversée du désert” avec ton OP du dos, du courage qu’il t’a fallu, et grâce à ton épouse d’avoir gardé le moral bien que te voyant “fondre” sans pouvoir rien y faire,
    – la Gniak qu’il t’a fallu après pour te reconstruire avec la rééducation, j’image très bien.
    et j’en oublie sûrement, non ?!
    Alors le plus fort du monde, c’est bien TOI, JULIEN, et tu as bien mérité ce titre !!!
    Au plaisir de te lire sur YTB et FB. Sportivement. Steve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.