La carrière de Jay Cutler
Athlètes et compétition

Qui est Jay Cutler ?

Qui est Jay Cutler ? Véritable légende dans l’univers de la musculation, cet athlète aux mensurations impressionnantes et à la tête bien faite, a su mener d’une main de maître sa carrière et l’après. Je vous propose d’en apprendre un peu plus sur celui que j’ai eu la chance de rencontrer et qui fut sacré Mr. Olympia à 4 reprises . Palmarès, entraînement, diète, business : voyons tout de suite ce qui se cache derrière cet incroyable bodybuilder.

l’enfance d’un champion

Né durant l’été 73 à Worcester dans le Massachusetts, rien (ou presque) ne prédestinait Jason Isaac Cutler, dit Jay Cutler, à devenir une figure du monde du culturisme. Son objectif de carrière était plutôt clair : obtenir son diplôme en droit pénal, ce qu’il fit en 1993 au collège communautaire Quinsigamond, et travailler en tant qu’agent des services correctionnels dans une prison de haute sécurité.
Jay Cutler a grandi à l’ouest de Boston, dans une petite ville nommée Sterling. Dernier né d’une fratrie de 7 enfants (3 frères et 3 sœurs), il a passé une jeunesse modeste, mais heureuse dans la ferme familiale. Dès son plus jeune âge, il apprend les valeurs fondatrices du travail que sont la rigueur et la discipline, en aidant dans l’entreprise de constructions en béton fondée par ses frères, la Cutler Brothers Concrete Foundations. Ce travail extrêmement physique planta certainement les bases de son impressionnante carrure.

Ses débuts en musculation

Après avoir durement travaillé et mis de l’argent de côté, Jay Cutler s’offre son premier abonnement à la salle. Il s’amuse, y prend plaisir, mais ne voit pas comme une évidence qu’il est taillé pour ça. Au fur et à mesure des entraînements, son physique prend rapidement du volume. Sa rencontre avec l’entraîneur Marcos Rodriguez le convainc qu’avec une telle musculature et un développement hors normes, le bodybuilding est fait pour lui.
Dans une de ses nombreuses interviews, il dit que pour se rendre à la salle, il devait rouler plusieurs kilomètres. Comme il n’avait pas beaucoup d’argent, il n’avait pas toujours assez de carburant et cela lui arrivait régulièrement de tomber en panne. Peu lui importait de devoir finir le trajet à pied. Plus que la perspective du trajet retour, l’important pour lui était d’être allé s’entraîner à la salle. Le hobby devient passion et l’entraînement lui fait prendre conscience de son potentiel. Il se lance dans la compétition et remporte sa 1re victoire en 1993, à l’Iron Bodies Invitational. La machine est lancée.
Si vous voulez voir l’évolution de son physique de son enfance à aujourd’hui, je vous conseille de visionner cette vidéo incroyable dans laquelle on est témoin de son incroyable métamorphose.

UN palmarès impressionnant

Son palmarès est impressionnant. À force de travail et de beaucoup de rigueur, il se hisse parmi les plus grands. Son leitmotiv ? « You can’t do anything the best your ability without having passion. » Que l’on pourrait traduire par « Sans passion, vous ne pouvez pas donner le meilleur ». La passion, il l’a, la volonté également. Son objectif est clair, il veut marquer les esprits et devenir un grand de la profession.
Voici le détail de son palmarès de 1992 à 2013 :

Avant d’être pro

  • en 1992, lors des Gold’s Gym Worcester bodybuilding championships, il finit 2e en catégorie « men » ;
  • en 1993, il prend la 1re place aux NPC Teen National Bodybuilding Championship, en catégorie « teenagers », poids moyens ;
  • la même année, à tout juste 20 ans, il sort vainqueur dans la catégorie « hommes », poids moyens ;
  • en 1995, il remporte le NPC U.S. Tournament of Champions, poids moyen et toutes catégories.

Une fois passé IFBB pro

  • l’année suivante, titulaire de sa carte professionnelle, il prend également la 1re place du podium aux NPC U.S. Men’s National Bodybuilding Championship, catégorie poids lourds, cette fois ;
  • en 1998, il participe aux NOC (Night of Champions) et obtient une 11e place ;
  • en 1999, lors de sa 1re participation à Mr Olympia, il arrive à la 14e place ;
  • la même année, il finit 4e au Arnold Schwarzenegger Classic et 3e au Ironman Pro Invitational ;
  • en 2000, il termine respectivement 2e à l’English Grand Prix, 8e à Mr Olympia, 1er au Arnold Schwarzenegger Classic ;
  • en 2001, il s’offre une magnifique 2e place à Mr Olympia ;
  • 2002, il remporte le Arnold Schwarzenegger Classic ;
  • 2003, l’année de ses 30 ans, est une année incroyable : 2e lors du Show of Strength de la GNC, 1er au Dutch Grand Prix et au British Grand Prix, 2e au Grand Prix Russia et Mr. Olympia, 1er au San Francisco Pro Invitational, mais aussi à l’Arnold Schwarzenegger Classic et l’IronMan Pro Invitational ;
  • en 2004, il termine 2e à Mr. Olympia et 1er à l’Arnold Schwarzenegger Classic ;
  • enfin de 2005 à 2013, il terminera respectivement 2e, 1er, 1er, 2e, 1er, 1er, 2e et 6e à Mr. Olympia.

un Duel de titans : Cutler vs Coleman

Ces 2 incroyables athlètes ont pu s’affronter lors de plusieurs éditions de Mr. Olympia. Jay performait de mieux en mieux, tandis que Ronnie semblait indétrônable, avec ses 8 victoires consécutives, de 1998 à 2005. Jay a systématiquement terminé 2e en 2001, 2003, 2004 puis 2005 et s’est offert la consécration en 2006, empêchant par là même Ronnie de battre le record jusqu’alors détenu par lui et Lee Haney (de 1984 à 1991).

Quelles étaient les mensurations de Jay Cutler et de Ronnie Coleman ?

Comparons les mensurations de Jay avec celles de son redoutable adversaire Ronnie (prises à son meilleur niveau).

 Jay CutlerRonnie Coleman
Taille1,75 m1,80 m
Poids en compétition118 kg134 kg
Tour de poitrine147,32 cm154,20 cm
Tour de biceps57,15 cm61,5 cm
Tour de taille86,36 cm105 cm
Tour de cuisses76,20 cm96 cm
Tour de mollets50,80 cm56 cm
Mensurations de 2 Mr. Olympia

Des méthodes d’entraînements différentes

Alors que Ronnie Coleman s’imposait des séances sans relâche, dans le but de toujours impressionner avec ses cuisses au gabarit incroyable, ces répétitions trop conséquentes et ces charges trop lourdes auront eu raison de ses muscles. Il a subi de graves blessures et plusieurs opérations lourdes au cours de sa carrière. Dans sa quête de toujours être au top, il a laissé sa santé et le paie malheureusement aujourd’hui. Cela n’empêche pas qu’il reste un exemple de combativité.

On pourrait passer des heures à analyser le physique de Jay Cutler. En condition de compétition, son physique est agréable à regarder. Une cage thoracique extrêmement ample, des clavicules et un bassin larges, une stabilité importante au niveau des hanches ou encore d’impressionnants mollets. Mais la partie de son corps qui interpellait, étaientt ses jambes, ses quadriceps, qui s’étaient développés bien plus vite que les autres parties de son corps. On ne peut que louer l’intelligence de l’athlète qui a su en prendre conscience. Il ne les entraînait que tous les 10 ou 15 jours, justement parce qu’ils répondaient rapidement.

L’entraînement de Jay Cutler

La routine de Jay, basée sur beaucoup de pyramidal, de volumes, de super sets, était la suivante :

  • lundi jambes ;
  • mardi pecs abdos ;
  • mercredi repos ;
  • jeudi dorsaux mollets ;
  • vendredi épaules trapèzes ;
  • samedi bras abdos et repos.

Un mode de fonctionnement raisonné puisque sa stratégique était de gagner en masse musculaire.

Quelle diète pour un athlète comme Jay Cutler ?

Si vous visionnez des vidéos YouTube ou l’écoutez parler, vous vous rendrez compte que Jay mangeait tout le temps, plus que Ronnie Coleman d’ailleurs. Si son appétit était énorme, c’était notamment parce que s’il ne mangeait pas ses repas, il perdait automatiquement de la masse.
Son régime s’articulait autour de 6 repas + compléments alimentaires : en intraworkout acides aminés et maltodextrine et pour récupérer après l’entraînement, isolate avec BCAA.
Pour vous donner une idée de sa consommation type journalière, en voici le détail :

  • repas 1 : 2 œufs entiers, 15 blancs d’œufs, 40 g de whey, 2 tartines de pain aux raisins, 160 g de flocons d’avoine ;
  • repas 2 : 300 g de poulet, 300 g de riz ;
  • repas 3 : 3 dosettes de whey avec 2 dosettes de vitargo ;
  • repas 4 : 350 g de poulet, 300 g de patates douces ;
  • repas 5 : 300 g de poulet, 300 g de riz brun ;
  • repas 6 : 300 g de filet mignon et brocolis.

Jay Cutler : un businessman accompli

Jay a su arrêter sa carrière professionnelle à temps. Aujourd’hui, installé à Vegas, même s’il ne concourt plus, il continue à entretenir son corps. Il le fait avec plaisir et en ayant pleinement conscience de ses capacités. Fort de son expérience en matière de prise de masse et de nutrition, il a bâti un véritable empire grâce à sa société Cutler nutrition. Il propose des compléments alimentaires et nutritionnels de qualité, pour des résultats rapides en prise de masse et en volume. Il a également développé sa marque de vêtements. Il applique dans sa nouvelle vie pro, la même philosophie qui l’a hissé au plus haut niveau de sa carrière sportive : « avoir la satisfaction de ne jamais être satisfait, car on veut toujours être meilleur. On veut toujours un meilleur physique, il faut aller au-delà des limites. »
Si vous voulez aller plus loin et voir à quoi ressemble sa vie d’aujourd’hui, regardez Day in the life of Jay Cutler.

Pour moi, Jay Cutler reste un athlète qui m’a beaucoup marqué et que j’ai eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises. À l’époque, je faisais des démonstrations dans les GMC stores et les vitamines shops. Jay venait de créer sa marque. C’est ainsi que je me suis retrouvé à faire des démos en même temps que lui. On a pu parler, échanger sur mon envie de devenir pro IFBB, etc. Il m’a donné pas mal de conseils en me disant de surtout être patient. Lorsqu’un quadruple Mr. Olympia vous dit que vous allez y arriver, je peux vous certifier que ça motive vraiment ! J’admire l’homme à la carrière exemplaire, qui a su à la fois garder la tête sur les épaules, s’arrêter avant d’avoir de gros problèmes de santé, bâtir un empire, et ce, tout en restant incroyablement humble.

Vous recherchez un programme d’entraînement à suivre ?


Article complémentaire :

Comment s’entraînait Arnold Schwarzenegger pour le Mister Olympia ?

Partager sur :

Sur le meme sujet que : Qui est Jay Cutler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *