Combien de pompes par jour

Combien de pompes par jour pour obtenir un corps musclé ?

Combien de pompes par jour faut-il faire pour muscler son corps ? Voilà une question qui mérite que l’on s’y attarde. Nous ne sommes pas tous égaux en musculation et la réponse dépend de notre sexe, morphologie, ainsi que de nombreux autres paramètres. Que l’on soit un athlète débutant ou confirmé, il y a toujours un intérêt à faire des pompes. Pourquoi s’y mettre, lesquelles privilégier, quels muscles sont sollicités ? Abordons ensemble le vaste sujet que sont les pompes et voyons de plus près quel est leur impact sur la prise de masse.

Pourquoi faire des pompes ?

Commençons par nous poser une question essentielle : pourquoi en faire ? Faire des pompes est un exercice idéal pour augmenter votre force et travailler votre endurance. Cela vous permet également de solliciter de nombreux muscles (j’y reviendrai juste après) et de développer votre masse musculaire. Cependant, il faut voir les séries de pompes comme un exercice faisant partie intégrante de votre programme. Si vous ne faites que cela, vous ne réussirez pas à obtenir les résultats escomptés. Les pompes vous feront travailler le haut du corps, certes, mais pour un physique harmonieux, il faut de la variété. Ne faire que cela peut également vite devenir rébarbatif. La musculation doit rester un plaisir avant tout.

Quels sont les muscles sollicités en faisant des pompes ?

Faire des pompes tous les jours est un exercice facile à mettre en place, dans le sens qu’il ne requiert pas de lieu spécifique ni de matériel (sauf si vous souhaitez augmenter la difficulté). Les pompes vont vous faire gagner du muscle et essentiellement des pectoraux. En cela, elles sont très bénéfiques, surtout si vous êtes trop mince comme de nombreuses personnes que j’ai coachées. Vous allez travailler le grand, le moyen et le petit pectoral supérieur proche de la clavicule. Vous allez également développer vos deltoïdes antérieurs, les triceps, et en isométrie, le grand dorsal, les abdos, fessiers, ischio, etc.

Combien de pompes par jour pour…

En tant que coach sportif, l’un de mes rôles est de répondre aux questions de mes élèves et futurs élèves, que cela soit par mail mais aussi sur Facebook ou ma chaîne YouTube, d’informer et de démêler le vrai du faux au risque de décevoir parfois. Concernant les pompes, certaines questions reviennent régulièrement :

  • Combien de pompes par jour pour maigrir ?
  • Combien de pompes par jour pour avoir des résultats ?

Ces questions sont en général posées par des débutants en musculation. Pleins de bonne volonté, ils veulent souvent aller vite et pensent que les pompes sont la solution, le remède miracle à ce qu’ils recherchent : prendre de la masse musculaire. Je leur réponds donc que faire juste des pompes sans avoir un programme d’entraînement précis et une alimentation saine et équilibrée ne leur servira pas à grand-chose. Je leur explique aussi qu’il est plus opportun d’augmenter la difficulté d’exécution plutôt que la quantité et le nombre de répétitions. Ils se rendent d’ailleurs vite compte dans leur coaching que faire des pompes n’est qu’un maillon de leur programme, qui sera varié et adapté à leur objectif.

Les pompes pour les débutants en musculation

Lorsque l’on débute, on peut rapidement se faire toute une montagne sur la difficulté des exercices. Les pompes, par exemple, n’échappent pas à la règle. Alors oui, évidemment, il ne faut pas s’attendre à avoir l’aisance de Bruce Lee après quelques séances. Cependant, comme pour tout, il faut réaliser les exercices en augmentant au fur et à mesure leur difficulté. Pour l’exemple, je vous donne 2 variantes de pompes plus simples. Elles sont idéales pour commencer ou recommencer la musculation, le temps de bien les intégrer à votre routine sport et de vous sentir capable d’intensifier l’effort. Les pompes ne sont absolument pas réservées aux hommes. Quels que soient votre sexe et votre corpulence, si vous avez de la volonté et conscience de votre niveau, vous êtes déjà sur le chemin de la réussite.

Les pompes au mur ou pompes verticales

Commencez par bien vous positionner : face au mur, vos mains doivent être posées à plat légèrement plus larges que vos épaules. Coudes et épaules doivent être alignés sur le même plan, idem pour coudes et poignets. Gainez-vous et expirez quand vos bras se tendent, comme pour les pompes au sol.

Les pompes genoux au sol

Positionnez vos genoux au sol et vos mains à l’aplomb des épaules, bras tendus au départ. Veillez à ne pas creuser votre dos ni mettre vos fesses en l’air. Votre corps doit respecter l’alignement tête, tronc, fessier. Votre tête doit être en avant des épaules, mais pas relevée. Descendez jusqu’à avoir un angle de 90° avec votre coude (pas plus). Ces pompes sont plus faciles, car le poids supporté par les bras est plus faible que si vous faisiez des pompes classiques.

Combien de pompes par jour faut-il faire pour obtenir des résultats ?

Je n’ai pas encore répondu à cette question, qui comme je le disais, mérite qu’on se la pose, tout simplement parce qu’il n’y a pas de réponse toute faite. Faire des répétitions de 30 ou 40 ne sert pas à grand-chose, sauf si vous vous lancez un défi entre amis pour le fun. N’augmentez pas le nombre, mais la difficulté. Faites des variantes de pompes. Vous avez le choix d’ailleurs : pompes en diamant, pompes en décliné, à levier, claquées, à une main, pompes araignées. D’ailleurs, si vous êtes en manque d’inspiration, je vous invite à lire mon article dédié à 17 variantes de pompes possibles.
Si vous avez besoin de visualiser comment muscler vos pectoraux au poids du corps, notamment avec des pompes réalisées avec des élastiques, c’est par là :

Pompes et pectoraux

Dans cette vidéo, j’explique et je vous montre que pour cibler la partie moyenne des pectoraux, il faut réaliser vos pompes en tension continue et ne jamais marquer de pause, ni en haut ni en bas. Pour cela, il faut effectuer vos mouvements de façon lente et contrôlée par série (4 c’est bien) de 15 à 20 répétitions avec 20 à 30 secondes de repos entre les séries.

Pour la partie supérieure des pectoraux, privilégiez les pompes en décliné. Vous pouvez encore les rendre plus difficiles en utilisant un élastique. Petit conseil au passage : ne tendez pas complètement les bras. Cela permet de garder vos muscles en tension continue et d’être efficace dans le travail de vos pecs.
Pour la partie inférieure des pectoraux, utilisez un support en incliné ou des poignées. Plus le support va être bas, plus grande sera la difficulté. Pour pouvez réaliser cet exercice dans de nombreuses configurations. Chez vous avec votre lit, dehors avec un banc ou un muret, à la plage, etc. L’important c’est que le support touche le bas des pectoraux.

Plus de pompes pour prise de muscle plus rapide ?

Alors, à votre avis, vrai ou faux ? La réponse est à nuancer selon votre objectif. Si vous augmentez le nombre de pompes, c’est votre endurance que vous allez travailler. Vous y gagnerez de ce côté, mais risquez de vous épuiser. En revanche, cela n’aura pas d’impact sur votre volume musculaire.

Au niveau du rythme, pour une séance de pecs, je préconise de partir sur :

  • 4 exercices ;
  • 4 séries ;
  • 15 à 20 répétitions ;
  • à faire 3 fois par semaine ;
  • avec 30 secondes de repos entre les séries.

Souvent, faire plus de pompes rime également avec moins bonne exécution. Faites attention, car vous risquez de vous blesser en ne maîtrisant plus complètement le geste, car la première erreur est de mal faire les pompes. Pensez bien au bon positionnement de vos mains. Je vous le rappelle, pas au niveau des épaules, mais au niveau des pecs. Elles ne doivent pas non plus être ni trop écartées ni trop serrées. Attention à maintenir votre corps dans l’axe, pas de dos creusé, ni de fesses en l’air, ni de cambrure. Maîtrisez également votre respiration. On inspire en descendant, on expire en remontant.  

Pompes à 1 main

Quelles sont les pompes les plus efficaces ?

Toutes les pompes sont efficaces si vous veillez à leur bonne exécution. Si cela devient trop facile, augmentez comme je vous le disais la difficulté ou bien laissez-vous tenter par l’usage d’un gilet lesté. Facilement ajustable, ses poids sont répartis de façon harmonieuse et peuvent représenter une charge supplémentaire de 5 à 30 kg. Un accessoire idéal pour travailler votre résistance à l’effort.
Si vous préférez travailler sans, optez pour des séries de pompes diamant. Leur nom vient de la position dans laquelle on positionne ses mains. Ce type de pompes permet de muscler ses triceps et ses pectoraux et exerce une forte pression sur vos poignets, épaules et coudes. Ainsi, vos bras paraîtront plus impressionnants. En résumé, c’est un exercice idéal, surtout en fin de séance, aussi bien pour les débutants que pour les confirmés.

Voilà, j’espère vous avoir éclairé sur la question de combien de pompes par jour faut-il réaliser. N’oubliez pas :

  • les pompes ne doivent pas être un exercice isolé, mais intégré à votre séance de musculation ;
  • la position du corps est primordiale ;
  • mieux vaut privilégier la qualité que la quantité.
Partager sur :

Sur le meme sujet que : Combien de pompes par jour pour obtenir un corps musclé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *