JULIEN QUAGLIERINI - IFBB PRO - COACH SPORTIF EN LIGNE - SUIVI PERSONNALISÉ

Qu’est-ce que la glutamine?

novembre 4, 2019
Qu’est-ce que la glutamine?

Qu’est-ce que la glutamine ?

La glutamine est l’un des 20 acides aminés dont le corps humain a besoin. C’est celui qui est le plus présent dans notre sang et d’autres liquides somatiques. Il joue ainsi un rôle très important dans le soutien de notre système immunitaire. Il contribue également dans le maintien de l’intégrité de la paroi intestinale et l’équilibre acido-basique de l’organisme. De plus, il participe à la fabrication de la glucosamine endogène qui est responsable de la réparation des cartilages et des tendons.

Cela reste cependant un rôle secondaire de la glutamine. Et bien évidemment, comme tous les différents éléments du corps humain, le manque ou l’excès de glutamine peut entraîner un dysfonctionnement. En poursuivant votre lecture, vous allez découvrir toutes les informations nécessaires concernant cet acide aminé : de son historique à ses rôles, de son utilisation à sa posologie.

Historique des études sur la glutamine

la glutamineL’historique de la quête concernant la glutamine a connu trois grandes étapes. Elle a commencé vers le milieu des années cinquante où deux expériences sur des animaux et un essai clinique préliminaire ont porté leur fruit. Des scientifiques ont trouvé que la glutamine, lorsqu’elle est présente en quantité favorable chez une personne alcoolique, peut calmer ses envies de boire. Une suite n’a cependant pas eu lieu.

Vers les années 1980, d’autres recherches ont mentionné que la glutamine serait capable de prévenir les troubles neurodégénératifs. C’est-à-dire qu’elle pourrait avoir un rôle sur la modulation de l’humeur. En effet, la glutamine est le précurseur des neurotransmetteurs appelés glutamates. Mais les chercheurs ont, cette fois aussi, abandonné les études qu’ils ont menées.

Ce n’est que dans les années 1990 que de vraies expériences ont été élaborées. On a commencé à en administrer par voie entérale ou parentérale une supplémentation de glutamine chez les patients souffrant de traumatismes graves. Cette utilisation a été donc effectuée chez les personnes se situant aux soins intensifs. À la même décennie, on a également trouvé que la glutamine possédait des vertus ergogéniques. Depuis, les différents produits renfermant de la glutamine ont été mis en vente. Ces derniers sont le résultat d’autres recherches plus approfondies et les produits en soi sont destinés aux athlètes, sportifs et aux culturistes.

La glutamine, qu’est-ce que c’est ?

La glutamine est l’acide aminé le plus abondant dans le sang et dans les muscles. Mais elle n’est pas pour autant considérée comme étant un acide aminé essentiel. En effet, le corps lui-même est capable d’en faire la synthèse à partir de plusieurs aliments. Cela ne signifie pas non plus qu’elle n’est pas utile. Au contraire, elle détient d’autres rôles importants.

Les rôles de la glutamine dans l’organisme humain

Synthèse des protéines, protection immunitaire, maintien de l’intégrité de la paroi intestinale et de l’équilibre acido-basique de l’organisme, tels sont les fonctions de la glutamine. C’est-à-dire qu’elle joue un rôle important dans le soutien du système immunitaire.

Au niveau du système immunitaire

En raison des graves inflammations ou lésions, le corps pourrait décomposer automatiquement ses réserves de protéines en vue de mobiliser les autres acides aminés. En effet, les besoins en glutamine sont beaucoup plus élevés que la production à la suite de graves blessures ou d’interventions chirurgicales. C’est d’ailleurs pour cela que des régimes riches en protéines sont prescrits à ces moments-là afin que le corps puisse récupérer. On peut affirmer que le système immunitaire est exposé à de gros risques si son volume en glutamine est beaucoup trop en baisse.

En outre, le rôle qu’elle tient par rapport à la santé intestinale a de grands impacts sur le système immunitaire. Comme beaucoup de bactéries vivent au niveau des intestins, cela pourrait affecter notre hygiène. La glutamine devient donc responsable pour donner l’énergie nécessaire à ces cellules intestinales. Mais ce n’est pas tout, car elle aide également dans l’entretien de la barrière intestinale pour que le contenant de la vidange gastrique ne s’éparpille pas dans le reste du corps. Ce qui nous évite ainsi le syndrome de l’intestin qui fuit. Pour faire simple, en protégeant les tissus alvins, la glutamine prévient la propagation de toutes substances nocives dans le reste du corps.

Dans les performances sportives

Bien qu’elle soit classée comme étant « non essentielle », la glutamine peut être un grand coup de pouce pour les sportifs. Elle aide dans la récupération après les acharnements physiques et lutte contre le catabolisme (Phase du métabolisme caractérisée par la dégradation des composés organiques et par un dégagement d’énergie). Elle tient également un rôle très important dans le cas où la personne fait des efforts intenses et de longues durées, qui plus est. En effet, la glutamine participe dans l’optimisation de l’approvisionnement en énergie en améliorant la synthèse des protéines. Il s’agit en effet d’un élément vital pour la croissance des fibres musculaires. Cet acide aminé empêche ainsi la détérioration musculaire.

Comment utiliser la glutamine ?

l glutamineComme on a pu constater ci-dessus, la glutamine joue des fonctions conséquentes malgré le fait qu’elle soit classée « non essentielle ». Voyons donc maintenant ses utilisations afin de tirer profit de ses rôles. À noter que les usages qu’on va vous détailler ci-après sont la plupart par voie orale.

En médecine classique

La glutamine est utilisée comme complément alimentaire pour les personnes ayant subi de graves traumatismes ou d’importantes chirurgies. Il en va de même pour ceux qui sont dans les soins intensifs. Une dose suffisante leur est admise par voie entérale ou parentérale. Cela réduit largement les risques d’infections dues à une carence en glutamine.

Prévention du syndrome de surentrainement

D’après l’explication du pharmacien Jean-Yves Dionne, le syndrome de surentrainement n’atteint pas seulement les sportifs. Il peut très bien se présenter chez tout type de personne. Il s’agit de l’état physiologique qui survient après un effort physique intense ou un surplus de stress. Cela arrive lorsque l’organisme ne réussit pas à se reconstruire. Il est donc primordial d’éviter de chercher à se dépasser avec des exercices intenses et des entrainements rigoureux.

Le moins de stress possible est également fortement conseillé. En effet, cela provoque le dépérissement des antioxydants tels que le glutathion. Une bonne alimentation assure le renouvellement des stocks d’enzymes antioxydantes, mais cela ne suffit pas quand le corps reste continuellement épuisé. Il serait donc idéal de garder un mode de vie plus sain qui permet au système immunitaire d’avoir le temps de récupérer.

Vous pouvez identifier le surentrainement à partir des symptômes comme les rhumes qui reviennent fréquemment, une fatigue inexpliquée (c’est-à-dire que vous ressentez de la fatigue, mais que vous en ignorez la raison). Un sommeil moins réparateur en est également un. Si vous avez des doutes, vous pouvez le reconnaître facilement par les résultats contraires à l’amélioration de la vivacité et de vos performances. Cela peut arriver à la suite d’enchaînement de programmes d’entraînement et d’exercices intenses sans récupération suffisante. Lisez cet article pour en savoir plus : Quels sont les signes du surentrainement?

Une étude a conclu que prendre 5 g de glutamine tout de suite après un effort et deux heures après réduit largement le risque de contracter une infection dans les jours qui suivent. Le rôle du taux de glutamine dans le sang reste jusqu’à ce jour à déterminer.

  • Amélioration des performances physiques

Des essais cliniques ont montré que, mélangée à la créatine (une substance aux effets ergogéniques), la glutamine peut à son tour en devenir une. Les personnes pratiquant des sports demandant plus d’efforts physiques que le normal sont conseillés de suivre un régime fournissant suffisamment d’apports en glutamine.

  • Utilisation médicale

Les sidéens ou encore ceux qui suivent des traitements contre le cancer sont généralement sujets de la cachexie (une maigreur extrême) à cause de la baisse d’appétit et les troubles d’absorption des nutriments. Mais des études ont démontré que, combinée à des antioxydants ou d’autres acides aminés, la glutamine limite la perte du poids.

Il a été également prouvé qu’un complément de glutamine réduit la stomatite aphteuse (une inflammation de la bouche accompagnée d’aphtes) chez les personnes poursuivant une chimiothérapie.

La prise d’un supplément de glutamine aurait aussi une vertu anticonvulsivante, c’est-à-dire que cela a des effets antiépileptiques.

À quel moment prendre la glutamine?

Pour une hydratation stable pendant les exercices corporels, une même dose (5 g) de glutamine et de BCAA est conseillée avant, pendant et après l’entrainement. Cela améliore en même temps votre capacité physique. En effet, une étude menée a résulté que la prise de 5 à 10 g de glutamine pendant où tout de suite après avoir fourni des efforts physiques prévient la baisse des défenses immunitaires.

Comment prendre la glutamine et où la trouver?

acide glutamiqueComme mentionné plus haut, l’organisme produit naturellement de la glutamine. Mais une insuffisance pourrait subvenir si les activités quotidiennes de la personne demandent beaucoup d’efforts physiques. De même pour les personnes expérimentant des stress physiologiques voire un traumatisme par suite d’un accident qui a engendré de graves blessures ou une maladie qui nécessitait une intervention chirurgicale. C’est à ces moments que la surveillance du taux de glutamine est conseillée parce qu’une carence peut causer d’autres affections sur le système immunitaire. Vous pouvez trouver la glutamine sous différentes formes. Des capsules et des comprimés de glutamine sont les plus commercialisés. Il suffit de les prendre comme vous prenez vos médicaments. Mais vous pouvez très bien en trouver sous forme de poudre que vous devez mélanger avec un peu de liquide. Cette forme demeure malheureusement peu soluble. Par ailleurs, il est plus ou moins facile d’en trouver comme étant des suppléments de protéines.

Celle que je recommande est la suivante : L-glutamine

glutamine prozis

En outre, il est tout à fait possible de gagner en taux de glutamine à partir de votre propre nutrition. De plus, ceci est un moyen plus ou moins naturel, ce qui reste donc le plus conseillé. Vous pouvez en retrouver dans les épinards, les persils crus et les misos. Mais la viande, le poisson, les produits laitiers, les céréales et les légumineuses et oléagineux sont les bonnes sources alimentaires en glutamine. Rappelons que les compléments alimentaires ne sont pas indispensables pour progresser.

Si vous souhaitez muscler votre corps, faire appel à un coach sportif personnel est une aide précieuse. Il vous permettra d’atteindre vos objectifs rapidement, en évitant tout risque de blessures. Vous pouvez trouver le programme de musculation qui vous convient ici.

 


Autres articles à lire :

Tout savoir sur les compléments alimentaires

Comment réussir sa prise de masse musculaire?

La monodiète en musculation : bon ou mauvais pour la santé?

Pourquoi la récupération musculaire est plus importante que l’entrainement?

1 Comment

  1. luco Author novembre 11, 2019 (1:38 )

    article bien expliqué et d’ailleurs merci d’avoir précisé que les compléments alimentaires ne sont pas indispensables
    c’est bien d’être honnête et de le rappeler

    Reply to luco

Leave a Comment

*Required fields Please validate the required fields

*

*