flexitarien
Nutrition

Le régime flexitarien est-il compatible avec la musculation ?

Flexitarien définition :

Le flexitarisme est un régime adapté à tout le monde puisqu’il répond aux besoins nutritionnels journaliers de chaque individu. Son but étant d’aider notre organisme à mieux assimiler les enzymes sans surcharger notre corps de protéines (protides) ou en aliments trop calorique (trop riches en lipides ou glucides)

Qu’est-ce que le régime flexitarien ?

Il est le mode alimentaire idéal à mi-chemin entre le veganisme et le végétarisme, avec possibilité de manger de la viande mais dans une consommation limitée. D’où son appellation fléxitarisme.

Dans un monde où les maladies cardiovasculaires ainsi que les cancers se propagent à vitesse grand V, les nutritionnistes ont mis au point ce procédé afin justement d’équilibrer la consommation de viande et de poisson pour limiter la propagation des maladies mais aussi sauvegarder l’écosystème.

Avec ce régime alimentaire, tous les aliments sont consommés, mais à une moindre mesure pour la viande ainsi que pour le poisson qui seront rationnés à seulement deux fois par semaine. Les œufs ou les produits laitiers par contre sont justement les aliments utilisés quotidiennement. Quant aux légumineuses, aux céréales et aux fruits et légumes, il n’y a pas de restriction. Enfin, le régime flexitarien est une pratique alimentaire qui est à la mode en ce moment.

Les avantages et les inconvénients de ce régime

Les avantages :

Flexitarisme

Consommer flexitarien permet de faire une transition en douceur pour ceux qui s’intéressent au végétarisme et au veganisme. Beaucoup de vegans ou de végétariens ont eu recours au début à ce mode d’alimentation afin de ne pas être en carence.

C’est un régime qui reste accessible à tous, puisqu’il ne demande pas de restriction particulière dans la mesure où l’on peut manger de tout. L’important est surtout de ne pas surconsommer de la viande rouge. La viande blanche beaucoup plus pauvre en lipides, sera plus privilégiée, toutefois, sa consommation restera de l’ordre de deux fois par semaine.

La préservation de l’environnement est un sujet d’actualité mais surtout d’urgence. La production animale nécessite des coûts, des infrastructures, des dépenses énergétiques et augmente la pollution ainsi que l’émission de gaz à effet de serre. Limiter la consommation de chair animale apporterait un bienfait non négligeable à notre environnement ainsi qu’à notre santé.

Les inconvénients :

Il n’y a pas d’inconvénients à proprement parler, puisque l’apport journalier grâce à ce régime est complet, le seul petit bémol, serait peut-être de faire attention à la surconsommation de viande, mais même en cela, il n’y a pas réellement de points négatifs puisque s’habituer à manger deux fois par semaine de la viande et du poisson est très raisonnable pour notre santé.

prise de masse vegan

Pour quelles raisons les personnes choisissent de suivre le flexitarisme?

Face à l’ampleur des problèmes causés par la pollution et le réchauffement climatique, les nutritionnistes ainsi que les scientifiques ont élaboré ce système qui permettrait de nourrir la planète entière tout en sauvegardant l’écosystème.

Mais aussi, selon les dernières études scientifiques, il existe un sucre dans la viande rouge dont l’appellation est Neu5Gc, qui augmenterait l’inflammation des tissus organiques. Ce phénomène serait à l’origine des maladies cancéreuses. Encore faudrait§il en consommer plusieurs kilos par jour…

De plus la surconsommation de viande et de poisson favoriserait le durcissement des artères, ce qui influencerait l’augmentation du mauvais cholestérol, responsable d’obésité et de diabète.

Tous ces points font partie des raisons pour lesquelles de plus en plus de personnes optent pour ce genre d’alimentation.

Ajoutons aussi qu’il est important de savoir jeûner afin de laisser à l’organisme le temps pour récupérer, d’assimiler tous les aliments et les nutriments mais aussi pour le nettoyer. Donc ce régime est sans conteste un gage de bonne santé, même si à proprement parler, il ne s’agit pas de jeûne puisque l’on continue à consommer de la nourriture. Mais étant donné que l’apport en protéines animales est faible, il pourrait se rapprocher à un jeûne d’un jour par semaine pour les gros consommateurs de viandes dans un régime normal.

Envie d’une nutrition calibrée?

Ce régime est-il compatible avec la musculation ?

régime flexitarien

Sommes-nous tous obligés de consommer de la viande pour avoir les protéines nécessaires afin de faire de la musculation ?
La réponse est non.

La viande rouge comme blanche sont des aliments qui une fois digérés augmentent l’acidité dans le corps, ajouté à la pratique d’un sport comme la musculation, l’acidité est multipliée dès lors par deux.

Pour revenir à la norme l’organisme devra alors puiser dans sa réserve de minéraux ce qui entrainera automatiquement une carence.

Le régime flexitarien est beaucoup plus équilibré et ne demandera pas à l’organisme de faire trop d’efforts pour s’ajuster après la fin d’un entrainement de musculation.

La recherche de protéines pourra alors se faire par le biais d’aliments riches en protéines végétales.

Sauf que pour construire du muscle, il est important d’avoir le bon ratio de protéines. Fabriquer une protéine lorsque l’on est vegan s’avère être un casse-tête puisque s’il est possible de le faire facilement, il apportera également des glucides, ce qui ne va pas avec tous les objectifs en musculation. Par exemple, lors de la sèche, il faudra en consommer moins.

Ceci dit en mangeant 2 fois de la viande et deux fois du poisson dans la semaine, il faudra trouver des solutions pour la consommation de protéines végétales.

Quelles sont les conséquences de ce régime sur l’organisme ?

Les fibres végétales permettent au corps de récupérer plus vite de la fatigue. Sa consommation a aussi un effet de satiété puisque la faim sera moins marquée.

flexitarien définition

En matière de santé, il est évident que l’ingestion de fibres végétales permet de diminuer les risques de cancer colorectal. Sans oublier que l’apport en graisse est beaucoup moins riche, facilitant ainsi une perte de poids et une harmonisation de l’IMC.

Enfin, les repas fléxitariens composés d’oléagineux, de produits laitiers et d’œufs sont parfaits pour satisfaire les besoins en protéines et aider ainsi les muscles à se reconstruire plus vite.

Quels sont les aliments à privilégier pour un tel régime ?

Les légumineuses, les fruits secs sont très riches en protéines végétales, voici une liste non exhaustive :

  • Le beurre d’arachide appelé beurre de cacahuète
  • Les graines de chanvre
  • Les noix
  • Les lentilles
  • Le soja
  • La spiruline
  • Les pois chiches
  • Les graines de courge
  • Le quinoa et bien d’autres

Pour rappel, les protéines participent au renforcement des tissus musculaires, à la construction et à la solidification des os ainsi que de la peau.

Dans quels aliments trouve-t-on du fer ?

  • Les épinards
  • Les lentilles
  • Les pommes de terre
  • Les poivrons rouges
  • Les graines de soja
  • Les haricots
  • La citrouille
  • Les oranges
  • Les kiwis
  • Le chou
  • Les orties
  • La noix de coco
  • Les amandes
  • L’avoine
  • Les abricots

Le fer est un élément essentiel de l’hémoglobine, indispensable pour le transport de l’oxygène par le sang pour irriguer les muscles.

Idée de repas pour une séance de musculation :
  • Petit déjeuner : 2 œufs, 1 grand verre de lait d’amande, 2 bananes, 150g de céréales.
  • Déjeuner : 200g de cuisse de poulet, 200 grammes de riz complet, 100g de lentilles.
  • Goûter : Deux tranches de pain complet avec confiture et beurre
  • Diner : 150g de soja avec des légumes
  • Avant de dormir : un yaourt grec
Idée de shaker pendant les séances de musculation :
  • Un verre de lait de soja
  • Une banane
  • Une cuillère à soupe de beurre d’arachide
  • Une cuillère à soupe d’huile de lin
  • Pour ceux qui n’ont pas peur du goût, rajouter de la spiruline
Idée de goûter :
  • 6 fraises
  • 15 framboises
  • 5 myrtilles
  • 150g de fromage blanc
  • Une cuillère à café de maca
Conclusion

Suivre un régime fléxitarien est vraiment la méthode adéquate pour s’assurer d’un apport en protéines sans carence ni surplus de lipides et de glucides. Tous les sportifs de haut niveau qui sont végétariens sont passés par cette phase semi-végétarienne afin que leur corps ne subisse pas de choc ni ne s’épuise.

flexitarien

Il est évident qu’il faut se faire suivre par un coach sportif avec des connaissances en matière de nutrition avant d’entamer une telle reconversion dans son régime alimentaire, surtout si l’on veut devenir un athlète en musculation ou pratiquant confirmé.

Beaucoup de sportifs ont peur de s’intéresser à ce mode de vie, pourtant il est en train de devenir le régime le plus prisé des sportifs mais aussi pour les personnes en général. Car l’avenir de la planète se joue dès aujourd’hui, grâce à cette prise de conscience dans la consommation moins excessive de la viande animale, nous réduisons de manière significative les effets néfastes sur la faune et la flore.

Jetez un coup d’oeil sur les entrainements sportifs ?


Autres articles à lire :

Les avantages de la patate douce en musculation

La monodiète en musculation : bon ou mauvais ?

Comment calculer son métabolisme de base ?

Faut-il continuer à faire du sport par dessus les courbatures ?

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *