JULIEN QUAGLIERINI - IFBB PRO - COACH SPORTIF EN LIGNE - SUIVI PERSONNALISÉ

Alcool et musculation : Ses effets néfastes lorsque l’on est sportif

octobre 16, 2019
Alcool et musculation : Ses effets néfastes lorsque l’on est sportif

Alcool et musculation

Tout sportif qui se respecte sait que l’alcool et la musculation ne font pas bon ménage. D’ailleurs, consommer de l’alcool est vivement déconseillé pour ceux qui souhaitent perdre du gras, se muscler ou juste se remettre en forme. Quels sont les effets de l’alcool sur notre corps ? Pourquoi faut-il absolument l’éviter pour atteindre nos objectifs sportifs ? Obtenez les réponses à vos questions dans l’article suivant.

Pourquoi alcool et sport ne sont-ils pas compatibles ?

L’alcool empêche la construction musculaire

musculation et alcoolSi votre objectif tourne autour de la prise de masse, la consommation d’alcool est déconseillée. D’après les études scientifiques, l’alcool empêche la création de nouvelles fibres musculaires. La consommation de boissons alcoolisées peut également avoir des répercussions négatives sur le taux de myostatine.

L’alcool ne favorise pas la perte de poids

Si votre objectif est la perte de poids, vous n’êtes pas sans savoir qu’il faut bien calculer vos calories pour arriver à vos objectifs. En plus de s’entrainer durement, consommer des calories supplémentaires augmentera votre apport de la journée et ne vous repliera pas l’estomac pour autant.

L’alcool favorise le stockage de graisse

Le saviez-vous ? L’alcool est bourré de calories que l’on appelle des calories vides : sans protéines, glucides et lipides (sauf pour les mélanges avec des jus. Elles qui seront stockées dans le tissu adipeux. Il favorise ainsi la production de mauvaise graisse et la formation de cellulite. De ce fait, vos efforts seront en vain, quelle que soit l’intensité de vos exercices sportifs. Il est également prouvé que l’alcool augmente l’appétit, ce qui vous handicapera sûrement dans votre régime alimentaire.

L’alcool accélère la déshydratation de l’organisme

Les scientifiques l’ont prouvé, l’alcool est bel et bien un facteur de déshydratation. Il puise dans votre réserve d’eau corporelle. De plus, lorsque vous consommez ce genre de boissons, vos reins produisent une quantité importante d’urine. Tous ces faits vont diminuer considérablement vos performances physiques.

biere sans alcool et musculationL’alcool provoque des troubles hormonaux

Comme vous le savez sûrement, la testostérone agit grandement dans le développement des muscles. Or, l’alcool peut réduire la sécrétion de cette hormone. Vous aurez ainsi beaucoup plus de mal à prendre de la masse musculaire. En outre, l’alcool est favorable à la production de cortisol, qui est une hormone de stress. Cela réduira vos capacités à réaliser correctement votre programme de musculation car vous aurez besoin de récupérer.

L’alcool entraine l’insomnie

Votre coach sportif vous l’a sûrement déjà dit : la formation des muscles se fait lorsque votre corps est au repos, particulièrement durant votre sommeil. Cependant, votre organisme a besoin de se reposer pour que vous puissiez apprécier rapidement les résultats de vos entrainements. Toutefois, l’alcool provoquerait des troubles du sommeil.

Pourquoi la récupération est plus importante que l’entraînement ?

Quand consommer de l’alcool ?

En résumé, l’alcool peut réduire vos performances sportives, et ce, sur le long terme. Il réduirait même vos aptitudes physiques jusqu’à 50 %, quelques jours après une consommation modérée. Cela impactera énormément sur votre programme de fitness ou de musculation, car votre organisme ne sera pas stable. Toutefois, cela ne veut pas dire que vous ne pourrez plus jamais consommer de l’alcool. Il faudra juste que vous choisissiez le moment propice.

musculation et alcool le week endSi vous ne vous entrainez pas le week-end par exemple, ou que vous consommez seulement un demi-verre de vin à table lors d’un repas en famille lors de votre jour de repos en training. Si vous ne prenez pas ne cuite, l’impact de l’alcool pour votre progression ne devrait pas durer plus que quelques jours. Sachez également que l’alcool vous fera ressentir plus de courbatures un lendemain de consommation.

Vous devez apprendre à doser la quantité et la fréquence de votre consommation. Si vous êtes un athlète professionnel ou si vous préparez une compétition importante, vous devriez mieux vous abstenir. Par ailleurs, retenez qu’il est conseillé de consommer de la bière sans alcool ou un demi-verre de vin plutôt que des cocktails avec des mélanges de plusieurs alcool fort. Cela est bénéfique pour votre training. N’oubliez pas de surveiller votre alimentation pour mettre les chances de votre côté !

Vous savez maintenant les effets néfastes qu’a sur notre corps l’alcool lorsque l’on pratique la musculation.

L’alcool est a consommer avec modération, mais rien ne vous empêche d’en consommer un verre de temps en temps.

Si vous souhaitez vous muscler, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur les programmes sportifs du site.

 


Autres articles à lire :

Comprendre le glycogène en musculation

Pourquoi la récupération musculaire est plus importante que l’entrainement?

Les avantages de la patate douce en musculation

Tout savoir sur les compléments alimentaires

Leave a Comment

*Required fields Please validate the required fields

*

*