métabolisme bloqué
|

Comment savoir si nous avons un métabolisme bloqué ?

Vous ne parvenez plus à perdre du poids alors que vous mangez moins et faites plus d’exercice physique ? Associé à des troubles digestifs, un sommeil difficile et une mauvaise récupération musculaire, ce phénomène est très certainement le résultat d’un métabolisme bloqué. Cela est fréquent chez les adeptes de régimes alimentaires. Heureusement, il existe des solutions pour relancer un métabolisme lent.

Qu’est-ce qu’un métabolisme bloqué ?

Constitué du catabolisme et de l’anabolisme, le métabolisme désigne l’ensemble des réactions chimiques permettant au corps humain de fonctionner. Deux types de métabolisme sont généralement opposés :

  • le métabolisme basal (ou métabolisme de base), qui permet à l’organisme de rester en vie ;
  • le métabolisme en activité, qui correspond au surplus calorique nécessaire pour que le corps puisse réaliser une activité physique.

Chaque métabolisme est unique et dépend de plusieurs éléments : le sexe, l’âge, les gènes, la masse maigre ou encore le sommeil.

Le fonctionnement du métabolisme est complexe. Pour jouer pleinement son rôle, le métabolisme repose sur un parfait équilibre entre le système nerveux, le système hormonal et le système digestif.

Un simple déséquilibre peut avoir pour conséquence de ralentir le métabolisme. Des régimes hypocaloriques trop fréquents ou trop poussés sont souvent à l’origine d’un blocage du métabolisme, car ils infligent un stress violent à l’organisme. Cela touche aussi les personnes en surpoids ou en situation d’obésité, dans la mesure où une masse musculaire développée permet d’éliminer plus de calories.

Concrètement, l’organisme entre en mode économie d’énergie et ne cherche donc plus à brûler des calories en quantité suffisante. Cette dépense énergétique amoindrie conduit à un stockage des calories restantes.

Un homme qui fait du cardio sur un tapis de course.
Même en mangeant moins et en faisant du sport, un dysfonctionnement métabolique bloque la perte de poids.

Lors d’un dysfonctionnement métabolique, les systèmes nerveux, hormonal et digestif n’assurent plus leurs fonctions de manière optimale. Cela se traduit par une perte de poids difficile. Même en réduisant au minimum le nombre de calories consommées (déficit calorique), vous ne parvenez plus à éliminer vos kilos superflus. Pire, dès que vous augmentez votre apport, vous reprenez beaucoup de poids.

Les conséquences d’un métabolisme bloqué

Outre une perte de poids bloquée, le fait d’avoir un métabolisme ralenti entraîne plusieurs effets néfastes pour la santé :

  • un sommeil perturbé,
  • des articulations douloureuses,
  • un système immunitaire affaibli,
  • des troubles digestifs,
  • une récupération musculaire plus lente,
  • une fréquence cardiaque trop élevée,
  • un sentiment de fatigue générale.

L’accumulation de tous ces maux conduit naturellement à une perte de motivation. Avoir un métabolisme ralenti est un véritable cercle vicieux. Malgré vos efforts, vous ne perdez plus de graisse et vous sentez fatigué. Vous faites donc de moins en moins de sport, ce qui favorise la prise de poids.

Pour éviter cela, nous allons maintenant voir comment relancer son métabolisme.

Comment réparer un métabolisme au ralenti ?

Il est heureusement possible de débloquer un métabolisme endommagé. Pour amorcer une relance métabolique, il convient de traiter la problématique dans son ensemble. Cela demande de la patience dans la mesure où la réactivation d’un métabolisme bloqué peut prendre plusieurs mois voire une année entière.

Plusieurs actions peuvent être mises en place :

  • améliorer la qualité de l’alimentation,
  • bien s’hydrater,
  • effectuer un reverse dieting,
  • pratiquer une activité physique adaptée.

Vous pensez que votre métabolisme est bloqué ?

Envoyez un mail en expliquant votre situation à contact@julienquaglierini.com

La qualité de l’alimentation

Adopter une alimentation saine et équilibrée est la base pour activer un métabolisme lent.

Il convient notamment d’intégrer dans votre diète des aliments riches en protéines et en fibres, car ils favorisent la combustion des graisses. Les œufs, le poulet, la viande de bœuf, les poissons gras ou encore le skyr sont autant de produits à intégrer dans vos différents repas de la journée.

Des fruits et des légumes frais.
Une alimentation à base de produits non transformés favorise la relance d’un métabolisme bloqué.

Veillez aussi à ce que la grande majorité de votre nutrition soit composée d’aliments non transformés. Contrairement à un produit industriel, un aliment naturel impose un travail supplémentaire au métabolisme pour être assimilé, de l’ordre de 50 %.

Vous pourrez bien entendu continuer à manger vos aliments transformés préférés (barres de chocolat, desserts, etc.). En revanche, tout est une question d’équilibre et de compromis. Cela devra représenter une part mineure dans votre alimentation globale.

L’hydratation

Bien s’hydrater est tout aussi important pour lutter contre un métabolisme bloqué.

Un manque d’eau peut réellement mettre à mal votre organisme et ralentir ses fonctions métaboliques. Pour éviter cela, pensez à boire régulièrement.

Un individu moyen doit boire entre 1,5 et 2,5 litres d’eau par jour. Si vous avez du mal à boire suffisamment, consommer du café ou du thé peut vous aider à combler votre besoin, avec modération bien sûr. Vous pouvez aussi aromatiser votre eau avec du jus de citron par exemple.

De même, des fruits et des légumes tels que le melon, la tomate, la courgette, le concombre ou la pomme sont des aliments riches en eau. N’hésitez pas à en manger régulièrement pour vous hydrater.

En revanche, fuyez les sodas et autres boissons riches en sucres. Ces produits sont de véritables perturbateurs pour votre métabolisme. Mieux vaut les éviter !

Le reverse dieting

Cela peut sembler contre-intuitif à première vue, mais le fait d’augmenter le nombre de calories consommées peut vous aider à relancer un métabolisme bloqué et à perdre du poids. C’est le principe du reverse dieting (ou diète inversée en français).

Pour faire une reverse diet, vous devrez accroître progressivement vos apports en macronutriments (notamment les glucides et les protéines, un peu moins les lipides), et donc en calories. Cela permettra de remettre petit à petit votre métabolisme en marche afin qu’il recommence à brûler des calories de manière normale.

Vous souhaitez faire un reverse dieting ? Découvrez les différentes étapes à suivre dans cet article dédié au régime inversé.

L’activité physique et sportive

Enfin, il est essentiel de faire du sport pour débloquer votre métabolisme.

La pratique de la musculation est idéale, car elle augmente le métabolisme de base et permet de brûler des calories au repos.

Si vous aviez l’habitude de faire des exercices cardio très intenses, il sera préférable de les remplacer par des activités à effort modéré à la salle de sport.

Conclusion

Un métabolisme bloqué est souvent la conséquence d’un régime alimentaire inadapté ou trop restrictif d’un coup pour perdre du poids. Pour le relancer et continuer à éliminer des graisses, la solution la plus efficace consiste à augmenter progressivement la quantité de calories consommées, tout en pratiquant une activité physique telle que la musculation.

Partager sur :

Sur le meme sujet que : Comment savoir si nous avons un métabolisme bloqué ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.