faire du sport avec des courbatures
Santé

Faut-il continuer à faire du sport par dessus les courbatures ?

Que vous soyez un fervent sportif ou un débutant, vous êtes sûrement déjà passé par ce dilemme : « prendre une pause ou reprendre le sport tout en ayant des courbatures ». Lequel choisir pour apaiser les muscles à la suite d’un effort physique et apaiser la douleur ? Pour pouvoir y répondre, rien de mieux que de comprendre ce qui cause ces courbatures.

Pourquoi a-t-on des courbatures ?

faire du sport sur des courbatures

Les courbatures sont des douleurs plus ou moins fortes que l’on ressent dans nos muscles après avoir pratiqué du sport, ou après un exercice physique intense. Elles apparaissent généralement donc entre 12 et 72 heures après le travail musculaire, avec une intensité qui varie selon la physiologie propre à chaque organisme. Ces douleurs musculaires sont causées par des petites entailles, ou plus précisément des microdéchirures au niveau des tissus musculaires lors de l’activité. Une autre idée plus ancienne, souvent faussée, dit que les douleurs des courbatures sont liées à l’accumulation d’acide lactique dans les muscles durant l’effort.

En fait, pour bien développer et fortifier les muscles, il est nécessaire de passer par cette phase de petits déchirements. En effet, cela permet à l’organisme de créer de nouvelles cellules et donc de bien réparer le muscle en question. Il va sans dire qu’il est nécessaire de laisser du temps aux muscles pour bien récupérer et reformer les tissus. A fortiori, continuer à faire des activités sportives tout en ressentant de fortes douleurs équivaut à amener une machine au bout de ses limites et même au-delà. Cela signifie que les douleurs musculaires que l’on ressent sont comme des signaux, des avertissements indiquant leurs limites et qu’aller au-delà pourrait être dangereux, en l’occurrence cela pourrait engendrer des crampes ou encore de plus importantes déchirures musculaires. Certaines fois vous ne ressentez peut-être rien mais cela ne veux pas dire que l’entraînement a été mauvais. Pour en savoir plus sur ce phénomène, voici un article complet sur le sujet : Comprendre les courbatures en musculation

Mais alors, est-il interdit de pratiquer des activités physiques en ayant des courbatures ?

Eh bien, certaines personnes peuvent ressentir des courbatures pendant un jour, d’autres plusieurs car chacun est différent et l’intensité de l’entrainement du programme qu’ils suivent l’est aussi. Il est donc conseillé de ne pas solliciter vos muscles avant qu’ils ne soient rétablis ! Néanmoins rien ne vous empêche de le faire mais sachez que vous risquez non seulement une blessure mais peut-être un surentrainement du muscle sollicité. Même si pour avoir un surentrainement, il faut réunir plusieurs paramètres.

Même s’il est primordial de toujours rester actif pour permettre aux muscles de récupérer, vous pouvez alors solliciter un autre muscle ou groupe musculaire sur lequel vous n’avez pas de douleur. D’ailleurs, les pratiquants de musculation qui pratiquent le Split en musculation s’organisent de cette façon. À savoir, pouvoir récupérer un maximum puisqu’ils changent de muscle chaque jour. Pour en savoir plus sur le split, vous pouvez lire cet article ici : Un programme de musculation en split, c’est quoi?

Autrement, si vous suivez un autre programme, il est conseillé de prendre un jour de repos entier pour récupérer.

Les courbatures sont-elles signe de très bonne séance ?

Peut-on peut continuer la séance de sport malgré la présence de tensions musculaires et surtout, est-ce que les courbatures sont signes d’une séance réussie ? Les muscles sont composés de fibres musculaires de myosine et d’actines qui glissent les unes sur les autres lors de la phase de contraction musculaire, puis se détendent lors de la phase de relâchement. Selon les groupes musculaires que vous travaillez, les fibres subissent des microtraumatismes plus ou moins intenses. L’organisme a besoin de 48 heures minimum pour une bonne récupération, en association avec une alimentation équilibrée et une bonne hydratation. Passée cette phase de repos, vous pouvez reprendre vos séances de musculation. De ce fait, il faut partir du principe que la présence de courbatures n’est pas explicitement signe d’un meilleur entraînement. En effet, les troubles musculaires peuvent se manifester :

  • Après une longue période d’inactivité musculaire.
  • Lorsque vous commencez un tout nouveau programme de musculation ou de nouveaux exercices.
  • Lorsque vous changez de machine ou de salle. En effet les angles de travail sont différents d’une machine à l’autre.

En d’autres termes, la pratique régulière du même exercice estompe l’apparition des microtraumatismes et des lesions musculaires. Vous pouvez donc faire une très bonne séance et ne rien ressentir du tout. Quoi qu’il en soit avec ou sans courbatures, vous devrez laisser le groupe musculaire travaillés du jour se reposer le lendemain voire le sur lendemain. D’ailleurs, chaque programme qui existe prend en compte cela. Que ce soit en SPLIT, en PPL ou en Full body, les routines sont faites pour récupérer correctement.

De cette manière, vous pouvez établir votre programme d’entraînement en alternant les groupes musculaires à travailler, ce qui vous permettra de conserver la régularité et la constance de vos entraînements et surtout de permettre aux muscles fatigués de bénéficier d’un repos absolument indispensable. Cela vous évite de faire du sport par-dessus les courbatures. 

Quels sont les remèdes naturels pour atténuer les courbatures ?

Pour soulager vos courbatures, il y a des alternatives qui s’offrent bien évidemment à vous, à commencer par quelques étirements en fin de séance.

  • Le bain chaud pour décontracter et détendre les muscles : La chaleur favorise la circulation sanguine par la vasodilatation. Faites-vous couler un bon bain relaxant et au bout d’une demi-heure, vos muscles se détendent.
  • Le cataplasme de Fango : Il s’agit d’une boue minérale volcanique qui a la capacité d’aspirer les toxines en dehors des tissus. Vous en trouverez en pharmacie. Avant de l’utiliser, réchauffez-le pendant 10 minutes dans une eau bouillante puis appliquez sur la zone douloureuse jusqu’au refroidissement total du cataplasme. Veillez à ce qu’elle ne soit pas trop chaude au risque de vous brûler ! Vous pouvez l’appliquer 2 à 3 fois par jour.L’eau peu minéralisée favorise l’élimination des toxines. Buvez plus de 1,5 litre par jour de façon répartie. Pour bien la choisir, préférez une composition dont la minéralisation totale est égale ou inférieure à 1 000 mg/litre.
  • L’huile essentielle de Gaulthérie : Cette plante possède une action anti-inflammatoire. Vous pouvez appliquer directement sur la zone douloureuse un mélange de 2 gouttes de cette huile avec 1 cuillère à café d’huile végétale (huile de noisette ou de jojoba). Renouvelez la friction 2 ou 3 fois par jour.
  • La réflexologie plantaire : Les toxines accumulées dans les muscles sont éliminées par les reins. La zone de reflexe plantaire se trouve au centre des pieds. Massez doucement avec le pouce après avoir appliqué une crème ou une huile de massage, pendant 10 minutes, 2 fois par jour.
  • Un massage à l’huile d’Arnica : C’est la plante par excellence à utiliser en cas de douleur musculaire due à la lesion musculaire et à l’inflammation. Vous la trouverez en pharmacie ou en parapharmacie. À appliquer 3 fois par jour durant 10 minutes, directement sur la zone concernée.
  • Les étirements : faire du stretching après l’effort et surtout en ayant des courbatures n’a pour conséquence que l’aggravation des traumatismes musculaires. Misez aussi sur un bon échauffement avant la séance : il favorise la préparation mécanique des articulations et des muscles, mais aussi d’augmenter la température corporelle ainsi que le débit cardiaque, ce qui renforce votre système cardiovasculaire.
courbatures sport

Le meilleur conseil, c’est d’écouter toujours votre corps, sachez où sont vos limites et agissez en conséquence.

En bref, il n’est pas vraiment conseillé de pratiquer du sport en ayant des courbatures sauf si les efforts fournis sollicitent au minimum les muscles douloureux. Cela vous permettra également de les aider à mieux se développer.

Veillez donc à bien vous échauffer, étirer vos muscles et préparer vos articulations avant et après le sport. Écoutez votre corps et prenez des pauses quand il le faut.


Autres articles à lire :

Comment faire correctement le soulevé de terre ?

Quel type d’entrainement choisir en musculation ?

Zoom sur les supersets pour intensifier vos séances

Tout savoir sur la tension continue

Partager sur :

Sur le meme sujet que : Faut-il continuer à faire du sport par dessus les courbatures ?

3 Commentaires

  1. salut
    je voulais savoir s cela était normal de ressentir des courbatures seulement 4 heures après mon entrainement?
    Si tu vous avez le temps de me répondre je vous en serait très reconnaissant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *