JULIEN QUAGLIERINI - IFBB PRO - COACH SPORTIF EN LIGNE - SUIVI PERSONNALISÉ

Quelle est l’importance de l’échauffement en musculation?

juillet 1, 2018
Quelle est l’importance de l’échauffement en musculation?

Echauffement musculation : Absolument indispensable

Dans l’esprit de chacun, que l’on soit un sportif amateur ou émérite, l’échauffement correspond à une activité de faible intensité à effectuer avant l’effort réel et maximal. Il est réputé comme étant un préalable indispensable voire même une obligation. Pour autant, on s’aperçoit que peu pratique ces exercices de renforcement musculaire et encore moins avec la motivation et la durée suffisante. Ces sportifs ont en effet l’impression de perdre du temps et négligent cette étape inutile à leurs yeux. Il s’agit pourtant d’une terrible erreur dont les conséquences pour votre corps peuvent s’avérer fâcheuses. Nous allons donc vous présenter tout d’abord l’utilité et les bienfaits de l’échauffement. Ensuite, nous évoquerons les différentes manières d’adapter un échauffement pour la musculation selon différents critères. Enfin, nous vous donnerons quelques conseils et quelques exemples de séances d’échauffements.

A quoi sert l’échauffement ?

D’un point de vue théorique, l’échauffement permet au corps de se préparer à un effort physique à venir. Il s’agit donc d’une période de transition entre le repos et l’effort.

Pour y parvenir, il s’agit tout d’abord d’augmenter la température corporelle (et plus précisément la température musculaire). Ensuite, il faut diminuer la raideur naturelle des muscles au repos et leur faire retrouver toute leur mobilité. Il en est de même pour les tendons ou les articulations. Enfin, il prépare les systèmes vasculaires, cardio-respiratoire à l’effort. Ainsi l’échauffement augmente les fréquences cardiaque et respiratoire tout comme la consommation d’oxygène.

Tous ces processus et phénomènes physiologiques permettent de réduire fortement le risque de blessure musculaire lors de la séance de musculation. Ils participent également à l’augmentation de vos performances.

Les différents types d’échauffement

On distingue deux grands types d’échauffements. Le premier, qualifié de général, vise à effectuer des exercices de cardio-training à une intensité basse durant une dizaine de minutes. Si cela se montre efficace dans de nombreux sports, il faut bien reconnaître que ce type n’est pas du tout adapté à la pratique de la musculation. Préférez largement le second type qui échauffe tous les muscles et articulations qui serons sollicités par votre séance. Prenez bien le temps de réaliser l’ensemble des exercices. N’ayez jamais l’impression de perdre votre temps avec cette phase d’échauffement : elle est tellement importante pour votre corps !

Comment bien adapter l’échauffement ?

En fonction de votre niveau

Il est conseillé aux personnes débutantes ou en reprise d’activité physique de bien insister sur la durée et le sérieux de la phase d’échauffement. En effet, celle-ci permet de bien se connaître et indique quand votre corps est prêt.

En fonction de votre âge

L’âge est également un facteur important. Vous aurez sans doute déjà compris que plus nous sommes âgés et plus nous devons veiller à la qualité de nos exercices. La partie d’échauffement doit également se pratiquer de manière plus lente et progressive.

En fonction du rythme de votre journée

La fatigue influe fortement sur la durée nécessaire de l’échauffement. Ainsi, le matin (ou après une sieste), il est recommandé d’allonger l’échauffement pour pratiquer un réveil musculaire de qualité et réduire ainsi le risque de blessure ensuite.

En fonction des conditions météorologiques

Lorsque les températures extérieures sont basses, il semble logique que la durée de l’échauffement soit allongée le temps de faire monter votre température corporelle. N’hésitez pas à porter des vêtements spécifiques et adaptés à ce genre de conditions. En cas de chaleur forte, réduisez la durée et n’oubliez en aucun cas de vous hydrater de façon suffisante.

echauffement musculation

Conseils pratiques

  • Apprenez à doser la durée de l’échauffement : celui-ci ne doit être ni court ni trop long.
  • Respectez les consignes de chaque exercice notamment en adoptant la bonne posture de corps. Prenez soin de réaliser correctement chaque mouvement.
  • Ne laissez pas trop de temps entre l’échauffement et les exercices de musculation sous peine d’en perdre les bienfaits.
  • Adaptez votre echauffement pour la musculation en fonction des séances que vous allez réaliser par la suite. Fuyez les exercices cardio ou le vélo totalement inefficaces si vous pratiquez une séance de musculation ensuite.
  • Ne confondez surtout pas l’étirement et l’échauffement. Le premier doit se réaliser après la séance de musculation et jamais avant. Dans le cas contraire, vous augmenterez de façon significative le risque de blessure musculaire.

Quelques exemples d’échauffements

Echauffement complet du corps

 

  • Exercice 1 : Talons-fesses à répéter 20 fois.
  • Exercice 2 : Debout jambes écartées et bras joints au dessus de la tête. En sautant joignez 20 fois vos pieds tout en écartant les bras.
  • Exercice 3 : Une série de 5 à 10 pompes.
  • Exercice 4 : 5 à 10 balancements de la jambe d’avant en arrière en tenant de faire un angle droit avec le reste du corps.
  • Exercice 5 : Départ position accroupie, relevez-vous en sautant avec les bras en l’air (10 répétitions).
  • Exercice 6 : Debout bras tendus à angle droit avec le corps, faîtes une série de petits cercles en les agrandissant progressivement.
  • Exercice 7 : Exercices d’abdominaux à répéter 10 fois

Après ces exercices, n’oubliez pas de faire une course d’avant en arrière puis des déplacements en pas chassés. Ainsi, toutes les parties de votre corps auront été sollicitées.

Echauffement pectoraux

Dans ce cas, ce sont les pectoraux, deltoïdes, biceps, triceps, dorsaux et les articulations des poignets, des coudes et des épaules qu’il convient d’échauffer. Pour cela vous devez :

 

  • Pratiquer le L-flyes assis à la poulie basse ou bien avec des haltères
  • Effectuer des rotations d’épaules bras tendus à l’aide d’une barre
  • Echauffer vos biceps
  • Faire deux séries d’extensions des triceps à la poulie en pronation
  • Faire du rowing assis à la poulie basse en pronation
  • Effectuer des séries de développé couché dont le nombre de répétition variera en fonction du poids de charge. On commencera toujours barre à vide, puis on augmentera progressivement la charge.

Echauffement dos

Faites travailler les avant-bras, les biceps, les triceps, les deltoïdes, les lombaires, les ischio-jambiers, les fessiers et les dorsaux. Concernant les articulations, concentrez vous sur celles des coudes, des épaules, du bas du dos et des hanches. Pour ce faire, effectuez les exercices suivants :

 

  • Extensions au banc à lombaire à 90 degrés
  • Curl marteau pour le haut du corps puis curl à la poulie basse pour les biceps
  • Oiseau à la poulie haute (deltoïdes)
  • Extensions nuque (triceps)
  • Rowing barre à la Yates en pronation dont le nombre de répétition variera en fonction du poids de charge de la machine

Echauffement jambes

Ici, ce sont les lombaires, les fessiers, les mollets, les ischio-jambiers, les quadriceps (pour la partie musculaire) et le bas du dos, les hanches, les genoux et les chevilles (pour les articulations) qui seront sollicités. Voici donc les exercices adaptés :

 

  • Leg extension léger en augmentant progressivement la charge
  • Squat au poids du corps
  • Soulevé de terre jambes tendues
  • Presse à cuisses
  •  Hack Squat (Vous varierez le nombre de répétition en fonction de la charge de chaque machine)

échauffement

Autre exemple pour s’échauffer avant la musculation

Echauffement épaules 

Prenez un élastique avec des poignets. échauffement biceps

Accrochez toujours votre élastique à un support qui sera sûr.

  • Effectuez un tirage horizontal prise serré à l’aide de l’élastique dans chacun des bras.
  • Coincez l’élastique sous vos pieds et effectuez des élévations latérales mains tournées à l’extérieur

Conclusion :

Un bon échauffement avant la séance est nécessaire pour étirer et chauffer les muscles avant d’attaquer une bonne séance de musculation.

Vous pouvez également réaliser le stretching à la fin de votre séance mais cela fera partie d’un prochain article.

Conseil d’un coach sportif !

 

 

Après tous ces exercices d’échauffement musculaire, pour attaquer une séance d’entrainement et prendre du muscle, si vous le souhaitez, vous pouvez retrouver les programmes de musculation ici.

 

Articles à lire également :

Réussir sa prise de masse

Combattre les inflammations en modifiant votre alimentation

4 Comments

  1. Said Author juillet 4, 2018 (11:56 )

    Est ce que le gainage peut être un échauffement ? moi j’en fait pas des échaffements

    Reply to Said
  2. christiane Author juillet 4, 2018 (3:09 )

    salut julien
    j’ai vu que souvent tu fait du cardio en guise d’échauffement, peut on trouver d’autres alternative comme par exemple la corde à sauter? qu’en penses tu?

    Reply to christiane
  3. max Author juillet 11, 2018 (6:54 )

    Peux tu nous faire du coup un article sur les étirements apres musculation, ca pourrait être intéressant également merci pour tout ce que tu nous fait

    Reply to max
    • Julien Q Author août 15, 2018 (9:25 )

      Salut max, l’article sur les étirements est en ligne si tu le souhaite. Bonne lecture

      Reply to Julien Q

Leave a Comment

*Required fields Please validate the required fields

*

*