Jeff Seid torse nu en train de poser sur la scène d'un concours professionnel de bodybuilding.

Qui est Jeff Seid ?

Le nom de Jeff Seid vous dit certainement quelque chose. Grâce à son physique parfait, ce bodybuilder et influenceur fitness américain est devenu un véritable phénomène sur les réseaux sociaux. Il est aussi connu pour être le plus jeune IFBB Pro de l’histoire de la discipline. Suivi par plusieurs millions de followers, il avait totalement disparu pendant près d’un an, avant de faire son retour à l’été 2022 et d’expliquer les raisons de son absence…

Un sportif accompli dès son plus jeune âge

Jeff Seid est né en 1994 dans la petite ville américaine de Renton, près de Seattle (État de Washington).

Il est passionné par le sport depuis son enfance. Pris d’une grande admiration pour le physique d’Arnold Schwarzenegger dans le film Conan le Barbare (1982), Jeff Seid se promet de mettre tout en œuvre pour sculpter son corps.

Il commence la musculation à l’adolescence et gagne rapidement du muscle. Au lycée, il se forge une solide réputation dans des sports tels que l’athlétisme, la lutte ou le football américain. En tant que lutteur, il termine même à la deuxième place des championnats nationaux.

Mais c’est bel et bien le football américain que le jeune athlète entend poursuivre à l’université. Plusieurs équipes réputées lui proposent d’ailleurs une bourse pour continuer ses études tout en pratiquant son activité sportive favorite.

Malheureusement, il se blesse gravement au genou (rupture du ligament croisé antérieur) lors d’un match de football. Les universités retirent alors leurs offres. Telle est la dure loi du sport.

Un destin qui n’est pas sans rappeler celui de la légende Lee Haney, autre athlète ayant dû abandonner une carrière de footballeur américain à la suite d’une blessure, avant de briller sur la scène du bodybuilding.

Les débuts de Jeff Seid dans l’univers du bodybuilding

Malgré son moral en baisse, Jeff Seid s’accroche et continue de pratiquer la musculation.

En termes de mensurations, il mesure 182 cm pour 88 kg à l’âge de 18 ans. Il continue à s’acharner à la salle de sport et développe un physique à la fois massif, esthétique et harmonieux.

Jeff Seid torse nu, les muscles saillants et les abdominaux dessinés.
Au fil des années de pratique de la musculation, Jeff Seid s’est construit un physique impressionnant

C’est un peu par hasard que Jeff Seid se lance dans le monde du culturisme. Il remporte ses premières compétitions au début des années 2010, ce qui lui permet de décrocher sa carte professionnelle de l’IFBB, alors qu’il n’a que 19 ans. À ce jour, il est le plus jeune athlète à être passé professionnel. Un véritable exploit !

Après avoir remporté son premier concours pro, le bodybuilder américain se qualifie pour l’édition 2013 de Mr. Olympia, dans la toute nouvelle catégorie Men’s Physique. Il termine à une honorable 11e place.

Pour aller plus loin, j’ai écrit il y a quelque temps un article sur le fonctionnement des compétitions de bodybuilding et les différentes catégories.

Fort d’une popularité grandissante, le jeune prodige poursuit sa carrière et voyage aux 4 coins du monde.

En 2014, il décroche une belle 5e place à l’Europa Show of Champions (Orlando, Floride). Il se classe ensuite 11e du PBW Championships (Tampa, Floride).

En 2016, Jeff Seid tente de nouveau sa chance à Mr Olympia, mais échoue dans les profondeurs du classement (16e place). Une édition remportée par le culturiste américain Jeremy Buendia.

Un entraînement intense et une diète drastique

Pour atteindre un tel niveau aussi rapidement, Jeff Seid a adopté le mode de vie d’un champion.

Véritable passionné de musculation, il s’est entraîné durant de nombreuses années avec une rigueur impressionnante pour un jeune homme de son âge.

Jeff Seid torse nu en train d'effectuer un exercice de musculation à la salle de sport.
Jeff Seid a passé des milliers d’heures à la salle de musculation pour construire son corps.

La routine d’entraînement de Jeff Seid s’articule autour de 5 à 6 trainings par semaine :

  • jour 1 : pectoraux et mollets (développé couché, développé incliné, dips et élévations des mollets)
  • jour 2 : dos (soulevé de terre, tirage buste penché, tractions et tirage horizontal)
  • jour 3 : jambes (squat, presse à cuisses, leg extension et leg curl)
  • jour 4 : bras et mollets (curls biceps à la barre et aux haltères, extensions de triceps, barre au front et élévations des mollets)
  • jour 5 : épaules (développé épaules, élévations latérales, oiseau aux haltères, élévations frontales, pec deck inversé et shrugs)
  • jour 6 : rappel d’un ou plusieurs muscles au choix
  • jour 7 : repos

En parallèle de son programme d’entraînement, Jeff Seid suit également un régime alimentaire strict.

Pendant ses années professionnelles, sa diète prévoyait 5 000 calories quotidiennes. C’est grâce à cet apport conséquent qu’il a pu prendre de la masse musculaire et se construire un physique incroyable.

Mais depuis sa dernière participation à Mr. Olympia 2016, Jeff Seid semble avoir mis sa carrière de bodybuilder professionnel entre parenthèses. Ces dernières années, il s’est plutôt consacré à son activité d’influenceur fitness.

L’un des influenceurs fitness les plus populaires au monde

Sur les réseaux sociaux, Jeff Seid est un phénomène. Il est suivi par des millions de personnes :

  • Facebook : 3,3 millions de followers (alors qu’il n’est plus actif)
  • Instagram : 4,3 millions de followers
  • YouTube : 1,3 million d’abonnés

Sur ses différents comptes, il y partage son mode de vie, ses entraînements et sa nutrition.

Ce succès ne doit rien au hasard. En effet, l’Américain est un redoutable entrepreneur. Il a notamment lancé une marque de vêtements sport et lifestyle, Seid Wear, qui a connu un joli succès.

Il a aussi sorti un ouvrage, Guide to Aesthetics, dans lequel il raconte son parcours et promeut un mode de vie sain.

Tout allait pour le mieux pour Jeff Seid, jusqu’à l’été 2021. Du jour au lendemain, le jeune athlète n’a plus donné aucun signe de vie sur les médias sociaux, et ce pendant près d’un an.

L’incroyable transformation physique de Jeff Seid

Dirty bulk et problèmes de santé

Après un si long silence, Jeff Seid a finalement fait son retour sur les réseaux sociaux en juin 2022. Il a expliqué les raisons de cette absence par le biais d’une vidéo postée sur son compte Instagram.

Durant plusieurs mois, le bodybuilder a en réalité pris beaucoup de poids en effectuant une prise de masse sale (“dirty bulk” en anglais).

À gauche, Jeff Seid avant sa prise de masse musculaire. À droite, l'athlète et ses 18 kilos supplémentaires après son dirty bulk.
Ce sont près de 18 kilos qui séparent ces 2 photos de Jeff Seid…

Alors que son poids de forme se situe aux alentours de 88 kilos, avec un taux de masse grasse compris entre 6 et 7 %, Jeff Seid a atteint 105 kilos sur la balance… en seulement 6 mois ! Avec une moyenne de 3 kilos supplémentaires chaque mois, il n’a évidemment pas pris que du muscle, mais aussi beaucoup de graisse.

Contrairement à une prise de masse sèche, le dirty bulk consiste à prendre beaucoup de poids rapidement en mangeant tout ce qu’il est possible d’avaler. Jeff Seid a d’abord commencé par suivre une prise de masse propre. Mais au bout de 4 mois, pris dans une volonté effrénée de gagner du volume, il a créé un important surplus calorique en ingurgitant une quantité gigantesque de nourriture. Fast foods, pizzas et autres sodas ont ainsi fait office de repas quotidiens.

Était-ce un moyen pour lui de chercher à s’améliorer après ses derniers résultats décevants en bodybuilding ? Ou simplement une volonté de faire le buzz ? Seul lui connaît la réponse à ces questions.

Toujours est-il que Jeff Seid a vu disparaître ses abdos saillants et ses muscles écorchés en quelques semaines. Pire, ce type de prise de masse peut avoir des conséquences dramatiques sur la santé. Et l’Américain en a malheureusement fait les frais.

Sa pression artérielle a atteint 180 mmHg. Les professionnels parlent alors d’hypertension sévère, le stade le plus grave. Dans sa classification, l’American Heart Association précise qu’en cas de résultat supérieur à 180, il est nécessaire de consulter un médecin d’urgence.

Pour en savoir plus sur la prise de masse ratée de Jeff Seid, je vous invite à découvrir cette vidéo dans laquelle je vous explique tout.

Une sèche extrême

Heureusement, Jeff Seid a pris conscience de sa situation avant qu’il ne soit trop tard.

Il a alors adopté un régime alimentaire draconien pour éliminer toute la couche de gras acquise durant sa prise de masse. Bien évidemment, comme dans toute sèche, il a aussi perdu le peu de muscle qu’il avait gagné…

Retour à la case départ donc pour Jeff Seid, qui profite de son expérience ratée pour alerter ses abonnés sur les dangers d’une prise de masse sale.

Autrefois utilisée, cette méthode est aujourd’hui totalement dépassée. Pour gagner en volume musculaire, il est préférable d’être patient. Un léger surplus de 200 à 300 calories est amplement suffisant pour prendre du muscle sans accumuler trop de graisse.

Vous souhaitez devenir massif, mais ne savez pas comment vous y prendre ? Découvrez mes programmes PRO MASS (niveau intermédiaire) et CLASSIC BEAST (niveau expert) pour obtenir le physique de vos rêves.

Conclusion

Le parcours de Jeff Seid est une source d’inspiration et de motivation. Freiné par de graves blessures, il a su persévérer pour devenir le plus jeune professionnel IFBB de l’histoire et atteindre ses objectifs. Malgré sa prise de masse musculaire ratée, il reste encore et toujours un exemple pour de nombreux jeunes sportifs à travers le monde.

Partager sur :

Sur le meme sujet que : Qui est Jeff Seid ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.