Endorphine et musculation : tout savoir sur l’hormone du plaisir

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT À MA NEWSLETTER 📮

Chaque jour, je vous envoie un email motivant & inspirant !

Quel entrainement est bon pour TOI ? Découvre-le en 2 Minutes 👇

Avez-vous déjà ressenti ce sentiment de plénitude à l’issue d’une séance de sport intensive à la salle de musculation ou d’une sortie en course à pied ? Cette sensation addictive est le résultat d’un procédé naturel du corps humain : la sécrétion d’endorphine. Outre l’euphorie qu’elle engendre, cette hormone du bien-être est porteuse de plusieurs bienfaits que je vous propose de découvrir.

Qu’est-ce que l’endorphine ?

Avant de chercher à mieux comprendre le lien entre l’endorphine et la musculation, intéressons-nous à ce qu’est réellement cette hormone.

L’endorphine (ou endomorphine) est une substance naturellement produite par le système nerveux central, et plus précisément le cerveau. Elle a été découverte en 1975 par deux chercheurs de l’Université d’Aberdeen en Écosse, John Hughes et Hans Kosterlitz.

Aussi connue sous le nom d’hormone du plaisir, l’endorphine a des propriétés semblables aux opioïdes tels que la morphine.

Elle fait d’ailleurs partie de la célèbre famille des hormones du bonheur, au même titre que la dopamine, la sérotonine et l’ocytocine. Les endorphines sont sécrétées de manière importante lorsque le corps est soumis à une situation de stress physique ou psychologique.

Nous allons maintenant voir les bienfaits de l’endorphine pour les athlètes.

Les effets de l’endorphine sur le corps

L’euphorie

Le premier effet de l’endorphine est sans nul doute le plus connu. Une fois libérée par l’organisme, cette hormone apporte une véritable sensation de bien-être. C’est ce qui explique que vous soyez souvent de bonne humeur après vos entraînements à la salle de sport.

Ce sentiment d’euphorie conduit de nombreux sportifs à devenir dépendants de l’activité physique. En ce sens, les effets des endorphines sont parfois comparés à ceux de la drogue, toute proportion gardée bien entendu. Certains les comparent même à ce qu’ils ressentent après un orgasme.

Pratiquant de musculation souriant
Les endorphines libérées lors d’un entraînement de musculation favorisent le bien-être.

Si cette addiction à la pratique sportive ne présente à première vue aucun danger, attention toutefois à ne pas tomber dans la bigorexie.

La diminution du stress

Tout comme la morphine, l’endomorphine présente des effets anxiolytiques. Cela signifie qu’elle permet de lutter contre le stress et l’anxiété.

L’endorphine agit de manière importante sur le plan psychique. Elle a le pouvoir de faire disparaître les sensations et les émotions négatives et offre un sentiment de plénitude.

Cependant, elle ne peut pas résoudre des problèmes psychiques beaucoup plus profonds. Dans ce cas, il est bien entendu préférable de se tourner vers un spécialiste.

En règle générale, c’est pour cela que les sportifs sont moins angoissés que les personnes passives. L’effet de l’endorphine se fait ressentir 6 heures après la réalisation d’une activité sportive suffisamment intense.

La réduction des douleurs

En plus de son effet anxiolytique, l’endorphine possède également le pouvoir de réduire les douleurs.

Concrètement, les effets antalgiques de cette hormone permettent au corps d’élever son seuil de tolérance à la douleur. Les hormones se fixent sur les récepteurs opioïdes, ce qui va en partie bloquer l’envoi des signaux douloureux.

C’est par exemple ce qui se produit lors d’un accouchement. Une libération massive des endorphines aide les femmes à faire face aux douleurs inhérentes à un tel événement.

Ces effets peuvent être ressentis jusqu’à 4 heures après la libération des endorphines dans l’organisme.

Besoin d’un programme de musculation complet ?

Un regain d’énergie

Lorsque le taux d’endorphine dans l’organisme est élevé, cela aide le corps à se sentir moins fatigué. La sensation d’épuisement est moins présente.

Finalement, le rôle des endorphines est similaire à celui d’un dopant naturel. Elles permettent aussi de réguler les voies respiratoires et interviennent dans la modération des fonctions cardiaques. En d’autres termes, elles augmentent la capacité d’endurance de l’organisme.

L’endorphine et le sport sont donc intimement liés. Lorsque vous pratiquez une activité physique intense, seul ou avec un coach sportif, la sécrétion de cette hormone du plaisir vous permet de vous surpasser.

Comment produire de l’endorphine ?

Compte tenu des bienfaits de l’endorphine, il peut être intéressant de savoir comment doper cette hormone.

Comme pour booster sa dopamine, le meilleur conseil que je puisse vous donner est de faire du sport.

Vous l’avez compris, endorphine et sport font très bon ménage. Cependant, il est indispensable de fournir un effort important pour aider le cerveau à libérer de l’endorphine. Une activité musculaire sollicitant 70 % de votre fréquence cardiaque maximale durant 30 à 45 minutes devrait être suffisante.

Sportif heureux après une séance de course à pied
Les sports d’endurance et la musculation favorisent la sécrétion d’endorphines.

Le taux d’endorphine produit dépend de la durée et de l’intensité de l’exercice. Les études scientifiques menées sur le sujet estiment qu’un entraînement de musculation ou une séance de running permettent de multiplier par 5 la quantité d’endorphines produite.

Pour atteindre cet objectif, les sports d’endurance ou les activités cardio nécessitant des efforts fractionnés sont à privilégier. Les meilleurs sports pour sécréter des endorphines sont :

  • la musculation,
  • le cardio-training,
  • le crossfit,
  • la course à pied,
  • la natation,
  • le cyclisme,
  • les sports collectifs (football, handball, basket-ball, rugby, etc.).

Les rayons ultraviolets du soleil favorisent aussi la production d’endorphines. Alors, si le temps le permet, n’hésitez pas à effectuer vos entraînements de préparation physique ou de renforcement musculaire en plein air !

Enfin, sachez que le fait de manger du chocolat noir permet aussi de libérer des endorphines… Avec modération bien sûr !

Conclusion

L’endorphine est une hormone à l’origine de nombreux bienfaits. Ses impacts sur le mental et sur la condition physique sont étonnants. L’endomorphine permet tout simplement de se sentir mieux. Une raison de plus, s’il en fallait une, de faire du sport régulièrement !


Autres articles à lire :

Pourquoi la récupération est plus importante que l’entraînement ?

Découvrez l’entraînement de Lou Ferrigno, l’incroyable Hulk

Comment maitriser le thruster ?

Alcool et musculation : Les effets néfastes lorsque nous consommons de l’alcool

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez le programme physique pro guide gratuitement

Pour aller plus loin :

PRO GUIDE

Quel entrainement est bon pour TOI ? Découvre-le en 2 Minutes 👇