JULIEN QUAGLIERINI - IFBB PRO - COACH SPORTIF EN LIGNE - SUIVI PERSONNALISÉ

Prendre un pré workout est-il vraiment indispensable?

avril 15, 2019
Prendre un pré workout est-il vraiment indispensable?

Booster votre énergie avec le pré-workout adapté à vos objectifs !

Le sport intense et l’entrainement musculation s’accompagnent d’une nutrition de qualité, riche en protéine. Les pré-workout, qui sont des compléments, sont utiles pour soutenir le corps dans sa croissance musculaire mais surtout comme booster lors de la fatigue.

Qu’est-ce que pré-workout ?

En poudre, en comprimés, en ampoules, en gélules, ou sous forme de boisson énergisante, le pré-workout est le complément alimentaire allié de vos séances d’entraînement et de musculation. Son nom dit tout : « pré-workout », c’est-à-dire pré entrainement, un complément destiné à préparer le corps avant d’entamer un entrainement. C’est un mélange de molécules à prendre vingt minutes à une demi-heure avant le début d’un programme d’entrainement sportif. Il booste l’énergie du corps, opère une récupération musculaire et favorise l’anabolisme musculaire.

Le pre-workout : une habitude nutritionnelle d’un sportif performant

On présente souvent le pré-workout comme une version moderne de la potion magique d’Astérix et Obélix. En réalité, ce n’est pas une potion miracle. Mais l’effet de l’interaction de plusieurs composants moléculaires qui booste votre énergie, régule l’afflux du sang et la congestion musculaire. cette supplémentation aide ainsi le corps à atteindre des performances physiques, tant en force qu’en endurance. Elle intervient également pour maintenir le glycogène stocké dans les muscles. En résumé : les pré-workout qui ne sont pas des produits dopants accompagnent le corps à repousser ses limites et atteindre un effet pump, sans brutaliser l’organisme.

Qui peut consommer un pre-workout ?

Le pre-workout est destiné aux pratiquants de la musculation intensifs, ainsi qu’aux sportifs de niveau intermédiaire qui veulent développer leur musculature. En effet, ces compléments alimentaires supportent la croissance des muscles. Ils aident également le corps à lutter contre le catabolisme musculaire. Le catabolisme se traduit par l’atrophie des muscles. Il est causé par le fait que le corps, en pleine séance de musculation intensive, puise son énergie dans les tissus musculaires plutôt que dans la masse graisseuse. Enfin, ces compléments alimentaires font partie d’une nutrition sportive équilibrée, riche en protéines. Car la performance est la combinaison de plusieurs éléments : le mental, la technique, la régularité, le physique et surtout, la nutrition.

Voici le pré workout que j’utilise : BIG SHOT

Quels sont les composants d’un complément alimentaire pré-workout ?

caféïnePour qu’il soit efficace, le complément alimentaire doit contenir des éléments stimulants pour l’organisme. On y trouve généralement de la caféine, connue pour être un excitant naturel qui insuffle de l’énergie à notre corps. Il y a aussi de l’arginine et de la citrulline, qui provoquent la congestion musculaire. Dans la liste des ingrédients, on a aussi la béta-alanine qui retarde l’effet de fatigue sur le corps et la taurine, un acide aminé qui est un booster de performance. L’isoleucine et la leucine déclenchent la reconstitution des fibres musculaires et la croissance musculaire. Outre l’effet pump et la performance physique, les compléments alimentaires présents dans la nutrition sportive améliorent aussi la concentration, la gestion du stress et la capacité du corps à endurer la fatigue. Enfin, il existe aujourd’hui divers parfums pour agrémenter votre boisson énergisante et votre complément : fruits rouges, orange, pomme, vanille, et plusieurs autres choix et saveurs.

Y a-t-il des précautions et une consommation recommandée par jour ?

Pour que la supplémentation soit efficace, il y a quelques habitudes à adopter pour les sportifs confirmés. Tout d’abord, la consommation recommandée par jour ne doit pas dépasser deux mesures (scoop : la petite cuillère ou dosette contenue à l’intérieur du pot). D’ailleurs, afin d’éviter que l’organisme ne verse dans une dépendance aux stimulants et dans une consommation chronique, évitez d’avoir un recours systématique au complément pré-workout à chaque programme d’entrainement. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de doubler ou tripler le dosage ou, inversement, de réduire drastiquement la quantité de compléments nutritionnels. En effet, le but de ces compléments est d’apporter l’énergie réclamée par le corps pour une activité physique. La mesure quotidienne est donc la mesure idéale. Ensuite, les pratiquants de la musculation doivent prendre leur boisson énergisante entre vingt et trente minutes avant l’activité physique. Selon la constitution de chacun, le corps aura besoin de ce laps de temps pour l’assimilation des nutriments et pour que le sportif puisse profiter de l’effet booster. Il est préconisé de ne pas prendre ce complément à jeun : un repas léger ou une collation au moins une heure est préférable, avant la prise de ce complément nutritionnel. Ces habitudes de consommation permettent au corps de bien profiter de l’effet booster de la supplémentation : endurance et performance physiques, concentration mentale, congestion et croissance musculaire.

Sportifs, choisissez bon complément alimentaire

pre workout

Pour choisir le bon complément alimentaire, voici quelques points à ne pas négliger.

Premièrement, choisissez un produit qui ne contient pas beaucoup de sucre. Le surplus de sucre dans un booster ne donne pas l’énergie nécessaire au corps mais plutôt un excès de glucides et de calories.

Deuxièmement, un bon complément n’a pas besoin d’avoir une foule d’ingrédients dans sa composition : il est recommandé de rester dans une composition dont les effets sont scientifiquement prouvés, capables de générer une puissance optimale et réelle durant l’activité physique.

Troisièmement, la présence de certains ingrédients dans la composition du complément pré-entrainement aide le corps à maximiser son énergie : la béta-alanine pour une meilleure endurance et la caféine, pour une résistance à la sensation de brûlure et de fatigue.

Quatrièmement, le lactosérum ou petit-lait est aussi une protéine bien recommandée. A base de lait, le lactosérum contient du calcium et des vitamine, des protéines, des minéraux. La supplémentation en lactosérum est indiquée pour les pratiquants de musculation et de bodybuilding. En effet, grâce au petit-lait, l’hypertrophie rétablit les fibres musculaires du corps.

Enfin, les boissons énergisantes sont conseillées pour retrouver un taux d’insuline acceptable après un effort physique important.

Quel est le meilleur pré workout en fonction de ses objectifs

Pour optimiser le programme d’entrainement et obtenir les performances voulues, l’on peut également associer et adapter les compléments alimentaires en fonction des objectifs de chacun. Le sportif qui vise le travail de sa musculature basera son complément sur la créatine. La créatine est un acide aminé qui booste les capacités physiques. Dans les efforts intenses, cet acide aminé améliore le métabolisme et l’endurance et la puissance musculaire. Le sportif qui veut éliminer la graisse tout en augmentant son énergie se concentrera sur l’acide aminé appelé carnitine. Enfin, pour que le corps ait une bonne résistance contre la fatigue et le stress généré par l’effort, le pré-workout sera à base de taurine.

Le pré-workout est-il donc un complément alimentaire indispensable pour les sportifs ?

« Indispensable » est un grand mot. Utile est plutôt l’adjectif qui conviendrait, en parlant de l’impact des compléments alimentaires sur la performance physique et mentale du sportif.

En effet, les nutriments présents dans ce complément alimentaire améliorent sensiblement la qualité de l’alimentation saine et équilibrée des sportifs. Cela se répercute sur la performance physique et musculaire. Sans être une condition sine qua non dans l’exercice d’un sport, l’apport en puissance et l’appui énergétique du pré-workout ne sont absolument pas négligeables.

Néanmoins, il est possible de vous en passer. Si vous prenez par exemple un café avant l’entrainement, tous les effets du pré workout que vous n’aurez pas sera quand même remplacé par un stimulant qui vous aidera en cas de fatigue.

Que vous consommiez du café ou un pré workout, sachez qu’il est recommandé pour ne pas s’accoutumer et de garder des périodes sans afin que votre corps n’en soit pas dépendant.

En bref, vous n’êtes pas obligé d’en consommer.

J’espère que cet article vous auras aidé.

Si vous souhaitez bénéficier d’un programme de musculation ou de tonification : rendez-vous ici

Les 10 aliments vasodilatateurs et pré-workout naturels ?

 


Autres articles à lire :

Les compléments alimentaires en musculation

Qu’est-ce que la dextrose?

Le beurre de cacahuète : bon ou mauvais?

Tout savoir sur les BCAA

Leave a Comment

*Required fields Please validate the required fields

*

*