Programme musculation rugby
Autre sport

COMMENT S’ENTRAÎNE UN RUGBYMAN EN MUSCULATION ?

L’entraînement dans la règle de l’art garantit la performance requise pour le rugby. La maîtrise des tactiques ne suffit pas. Une bonne résistance sera nécessaire pour encaisser les chocs. Cela suppose pour lui d’avoir un corps solidement proportionné, d’où l’importance de la musculation. Retrouvez plus d’explications à ce sujet ci-dessous.

Rugbyman VS pratiquant de musculation

D’abord, comparer ces deux catégories permet de comprendre les besoins en matière d’entraînement pour un rugbyman.

Alors pour le culturisme, il s’agit d’un terme désignant à la fois une discipline et un art. Dans le langage courant, on préfère plutôt son appellation en anglais « bodybuilding ». Le culturisme est assimilé à un sport purement esthétique. De plus, cette discipline ne veut pas forcément dire compétition ou carrière. Un pratiquant de bodybuilding (ou muscu) peut très bien se sculpter pour le plaisir, pour plaire ou tout simplement rester en forme. Son seul but étant d’atteindre un corps beau et harmonieux.

Son objectif consiste donc à développer sa masse musculaire afin de se constituer un physique athlétique. Pour cela, faire des exercices avec un bon programme de musculation fera partie intégrante de l’entraînement du pratiquant. Autrement dit, le culturisme n’exige pas pour autant une résistance physique. En revanche, il lui faudra une diététique parfaitement millimétré.

À l’opposé pour un rugbyman, la musculature devient l’armure de l’athlète. Ce sport exige donc une bonne endurance physique pour encaisser les chocs et organiser les défenses. C’est pourquoi il n’y a pas de place pour l’esthétisme dans l’univers du rugby. À chaque séance de musculation, le sportif va chercher à développer ses fibres musculaires au maximum sans se soucier d’autres paramètres. Prendre du muscle pour le joueur vise à accroître la force physique. Sa performance lors des matchs sera ensuite assurée par les exercices d’endurance et de rapidité, couplés à son potentiel et ses muscles. Il ne se souciera donc pas de dessiner ses muscles mais en avoir le plus possible pour être performant dans sa propre discipline. La symétrie du corps ne lui sera d’acte utilité.

rugby et musculation

Les préparations pour l’intersaison

Le joueur de rugby cherche en général à augmenter son niveau pendant l’intersaison. Pour cela, le programme d’entraînement de musculation spécifique se concentre sur la prise de masse. Parallèlement, on vise à augmenter la force et la puissance et à aider l’athlète à se servir de cet ensemble.

Le programme de musculation à suivre en salle de sport pour cette étape ne sera pas évidemment le même pour tous. Cependant, faire succéder l’hypertrophie fonctionnelle et le protocole de la force explosive peut être intéressant. Cela durera environ 6 semaines. Les deux premières permettent de travailler les groupes musculaires du haut du corps et du bas du corps. Le sportif va donc enchainer les exercices visant à augmenter le volume musculaire de l’ensemble du corps : pectoraux, quadriceps, ischios, épaules, trapèzes, biceps…

Le protocole d’hypertrophie fonctionnelle présente surtout l’avantage de travailler certaines parties souvent oubliées du corps. En effet, le programme inclut en principe un renforcement de la musculature cervicale. Ce qui est assez intéressant, car muscler le cou ne fait pas souvent partie des priorités des pratiquants de musculation alors que pour un rugbyman, c’est essentiel. Cette partie du corps est pourvue de muscles qui peuvent être développés. L’objectif avec la musculation du rugbyman est dans ce cas précis de le sculpter pour obtenir un gros cou. Ce dernier constitue un atout pour l’athlète pour prévenir les blessures lors des impacts de la partie entre les équipes.

Côté apparence, arborer un cou musclé permet de donner aussi une impression de puissance. Le cou, lorsqu’il est bien développé, est compatible avec la carrure et le physique imposant du rugbyman.

Pour le protocole d’explosivité, l’objectif vise à redynamiser le joueur à l’approche du match. Le coach veillera à varier les intensités de chaque activité.

Les préparations pendant la saison

Afin d’assurer une bonne condition physique pendant la saison, le rugbyman veille à maintenir les acquis pendant l’entrainement. Voilà pourquoi les exercices, tout comme l’échauffement, prennent un rythme moins fort. Cette réduction de la charge du travail aide l’athlète à garder la forme et lui permet de se concentrer sur les technicités.

Ainsi, le renforcement musculaire ne sera plus l’objectif principal de chaque entrainement. Les activités à haute intensité cèderont leur place aux travaux permettant de travailler la vitesse et la technique.

Lors de la saison, l’entraînement en circuit training sera alors privilégié. En plus de travailler sur les compétences, le programme inclut un programme d’exercices de préparation physique. Ce qui explique son importance pour les joueurs occupant un poste clé comme le talonneur.

Les exercices qui composent le circuit varient évidemment d’un programme à un autre. Néanmoins, la plupart adoptent la musculation traditionnelle comme le curl biceps et le front squat. D’autres priment les activités qui travaillent le poids du corps comme les abdos, box jump et l’échelle de vitesse. Cela dépend aussi du poste occupé.

Bien sûr, il faut garder à l’esprit que se muscler pour un rugbyman vise à accroître la force. La résistance constitue en effet un atout pour les gestes défensifs comme le plaquage. Un joueur avec une forte corpulence peut également donner les meilleurs de lui-même pendant la mêlée. Aussi, pour développer l’endurance, on se tourne plutôt alors vers le cardio.

L’importance de l’alimentation pour un rugbyman

Les répétitions des exercices de musculation assurent au rugbyman une excellente forme physique. Néanmoins, une bonne alimentation lui permet de maintenir les acquis pendant l’entrainement. Il suffit d’un manque d’organisation et de structuration de ce côté pour réduire à néant les efforts du joueur. Tout comme le pratiquant de musculation d’ailleurs, mais n’ayant as le même objectif, cela diffère.

Ainsi, son alimentation doit être choisie de manière à lui offrir les capacités physiques requises pour ce sport. Celle-ci devrait alors et avant tout répondre aux basiques des besoins physiologiques. Ensuite, l’athlète doit se nourrir de façon à compenser les dépenses énergétiques réclamées par l’effort. Quel que soit son poste, l’alimentation doit également favoriser la construction musculaire. Il doit donc être en surplus calorique afin de développer ses muscles. Si certains peuvent se permettre quelques écarts au niveau nutrition, un pratiquant de musculation lui devra être plus rigoureux.

rugby musculation

Afin de réduire les risques de blessure, les deux pratiquants n’ont as droit à l’erreur s’ils souhaitent endurer dans leurs sports respectifs. Certes, il est important d’avoir un corps musclé dans les 2 cas, mais n’exclut pas l’importance de protéger les parties fragiles du corps ou d’oublier l’échauffement avant sa séance. Il est tout de même plus facile de se blesser lors d’une partie de rugby qu’en soulevant la fonte à la muscu.

Conclusion :

Un pratiquant de musculation peut avoir des objectifs différents dans l’année. Prise de masse musculaire, sèche, maintien, tout dépend de sa progression et de ce qu’il souhaite au niveau esthétique. Un rugbyman quant à lui ne se souciera pas d’être sculpté telle une statue grecque mais simplement d’être performant dans sa discipline en suivant un entrainement précis avec des techniques bien spécifique et une diète qui lui permettra de jouer au mieux.

J’ai pu de mon côté pratiquer la musculation avec 2 rugbymans (amis proches) et j’ai pu constater qu’il n’y avait aucune différence en matière d’entraînement de musculation lors de leur hors saison. Cela est plaisant de constater que les partenaires qui pratiquent une autre discipline peuvent tout de même s’entraîner ensemble sans problème.

Il est à noter que si vous comptez faire une carrière Professionnelle de l’un ou de l’autre, cela demandera bien plus d’efforts que de lire cet article.


Articles complémentaires :

Comment réussir sa prise de masse musculaire ?

Musculation et football : Quel programme adopter ?

Partager sur :

Sur le meme sujet que : COMMENT S’ENTRAÎNE UN RUGBYMAN EN MUSCULATION ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *