créatinine élevée

COMPRENDRE CE QU’EST LA CRÉATININE

La créatinine, substance issue de la dégradation de la créatine, est présente en grande quantité dans les muscles. Un taux anormalement élevé peut cacher, entre autres, un dysfonctionnement rénal. Chez le sportif, cela peut également avoir une toute autre interprétation. Qu’est-ce que la créatinine, que se passe-t-il en cas de taux supérieur à ceux généralement constatés et comment le faire baisser, quoi manger, je vous explique ça tout de suite.

La créatinine c’est quoi ?

Avant toute chose, il faut bien faire la différence entre créatinine et créatine. Il est très courant que les gens confondent les 2, alors qu’il s’agit bien de 2 substances distinctes : l’une est utile à nos muscles, l’autre est son résidu. Fabriquée par le foie, les reins ou encore le pancréas, la créatine est une protéine qui fournit de l’énergie aux fibres musculaires. La créatinine est le déchet organique de la créatine. Transportée par le sang, elle sera filtrée par les reins et disparaîtra dans les urines.

Qu’indique le taux de créatinine ?

Lorsque votre médecin vous prescrit une analyse dans laquelle figure le taux de créatinine, c’est souvent parce qu’il souhaite vérifier le bon fonctionnement de vos reins. Si ces derniers ne sont pas en mesure de jouer leur rôle d’épurateur de l’organisme, alors le taux sera anormal. Pour mesurer le taux de créatinine, le laboratoire pourra utiliser 2 méthodes pour réaliser ce qu’on appelle la clairance urinaire :

  • une prise de sang sans nécessité d’être à jeun ;
  • un recueil d’urine sur 24 h.

Un calcul normal de la clairance urinaire de créatinine varie :

  • entre 107 et 139 ml/min chez l’homme de moins de 40 ans ;
  • entre 87 et 107 ml/min chez la femme de moins de 40 ans.

En cas de suspicion de maladie rénale, des examens plus approfondis seront réalisés pour affirmer ou confirmer le diagnostic.

Quel est le taux de créatinine normal ?

La concentration de créatinine change en fonction de votre masse musculaire, mais également de votre âge, sexe, poids, musculature. Aussi, elle ne sera pas la même pour un adulte ou un enfant, ni pour un homme ou une femme. Pour vous donner une indication, voici les taux généralement constatés :

  • hommes, entre 6 et 12 ml/g ;
  • femmes et adolescent (10-14 ans), entre 4 et 10 ml/g ;
  • enfant (4-10 ans), entre 3 et 8 ml/g.

Attention, pas de panique ! Des taux à première vue anormaux peuvent être tout à fait normaux dans certains cas. Pendant une grossesse par exemple, il est généralement bas, prendre une pilule contraceptive peut créer l’inverse. Et pour un sportif confirmé ou après un très gros effort physique, le taux peut dépasser les barèmes. Cela ne voudra pas dire pour autant que vous avez un problème. Seul un médecin sera apte à établir un diagnostic fiable.

Créatinine chez les sportifs

Lorsque je coache un élève, généralement je lui suggère un bilan de santé pour pouvoir assurer pleinement le coaching. Je demande donc à ce qu’aucune activité ne soit pratiquée dans les 48 h précédant les analyses, pour qu’elles ne soient justement pas faussées. Si vous réalisez votre prise de sang juste après votre séance, les taux seront automatiquement élevés. En pratiquant la musculation, votre taux de créatinine sera forcément plus haut parce que :

  • vos muscles travaillent plus donc vous en produisez naturellement plus ;
  • vous faites un effort physique intense ;
  • votre masse musculaire est plus importante ;
  • vous mangez plus de protéines.
Séance de coaching en salle : d’anorexique à fitgirl !

Facteurs possibles d’augmentation du taux de créatinine

Si votre taux de créatinine est élevé, votre médecin procédera par élimination, pour détecter l’origine de son anormalité.

Prise de poids

Surpoids et obésité sont des facteurs à risque pour les reins. En effet, une surcharge pondérale demandera plus d’effort et ralentira les performances de votre mécanique interne. C’est pourquoi il est toujours recommandé de faire attention à ce que vous mangez, à limiter sucre, sels et graisse. Idem pour l’alcool et le tabac.

Prise de médicaments

Si vous êtes sous traitement antibiotique ou anti-inflammatoire, votre taux de créatinine pourrait augmenter. Idem, si vous en prenez de façon abusive ou chronique. Ne pratiquez jamais d’automédicamentation, au risque de vous causer de graves problèmes. Connaître son corps ne fait pas de nous un professionnel de la santé.

Créatine et hypertension

Une tension artérielle élevée est une cause d’insuffisance rénale. Avec le temps, les vaisseaux sont endommagés, l’apport sanguin vers les organes importants comme les reins diminue.

Diabète et cholestérol

Lorsque le pancréas ne produit plus assez d’insuline, le taux de glucose augmente, provoquant du diabète. L’une des conséquences possibles de cette maladie chronique est l’insuffisance rénale. Le cholestérol n’est pas sans conséquence, non plus. Si vous le développez, vous risquez de boucher vos artères et de causer du tort à vos reins.

Iode et insuffisance rénale

Les produits de contrastes iodés injectés en intraveineuse lors d’une IRM par exemple peuvent se révéler toxiques dans certains cas. Pensez à informer votre médecin si vous savez que vous êtes allergique.

Créatinine et fatigue

Si vous êtes surmené et que votre corps vous lance des signes de fatigue, il est fort possible que votre taux grimpe. Idem si vous souffrez d’une blessure musculaire. Repos et meilleure hygiène de vie vous aideront à rééquilibrer votre organisme.

Comment baisser naturellement son taux de créatinine ?

Adopter de bonnes habitudes peut vous aider à réduire naturellement votre taux élevé de créatinine. En premier lieu, buvez beaucoup : 2 litres par jour seront d’une grande aide. Pendant et après l’effort, pensez également à vous hydrater. Une déshydratation peut expliquer une concentration élevée de créatinine. Vous pouvez également consommer des diurétiques naturels comme les infusions de sauge ou de pissenlit.

Bien se nourrir est la base de tout

Créatinine : les bons aliments

Au niveau de votre alimentation, privilégiez certains légumes verts pauvres en potassium comme le poivron, le concombre, les poireaux, la laitue. Endives et oignons sont également très bons. Agrémentez vos plats d’huile d’olive, de citron et d’herbes fraîches comme du persil. Assaisonnez avec du gingembre ou du curcuma. Au niveau des fruits, optez pour des fruits de saison qui vont optimiser le rôle d’épurateur des reins, comme les pommes ou les poires, les pêches, la pastèque, etc.

Créatinine : les mauvais aliments

Réduisez votre consommation de viande rouge, de sel (qui favorise la rétention d’eau) et d’aliments riches en potassium (pommes de terre, café, etc.) ou en phosphore (comme les sardines ou les produits laitiers) qui fatiguent les reins. Bannissez également les repas tout prêts, chips et autres snacks. Les personnes souffrant concrètement d’insuffisance rénale devront éviter certains aliments comme les avocats, les tomates ou encore les oranges.

Ce qu’il faut retenir :

  • la créatinine et la créatine sont 2 choses différentes ;
  • en tant que sportif assidu, votre taux de créatinine sera naturellement élevé dans les 48 h de l’effort ;
  • votre hygiène de vie peut influencer votre taux ;
  • en cas de doute, toujours consulter un médecin en le tenant informé de vos activités.
Partager sur :

Sur le meme sujet que : COMPRENDRE CE QU’EST LA CRÉATININE

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *